Ligue 1: Toulouse-Lyon, l'Europe en ligne de mire

le
0
Ligue 1: Toulouse-Lyon, l'Europe en ligne de mire
Ligue 1: Toulouse-Lyon, l'Europe en ligne de mire

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Le budget de l'Olympique Lyonnais a beau être quatre fois supérieur à celui du Toulouse FC, les deux clubs, qui s'affrontent mercredi (18h30) en match décalé de la 32e journée de Ligue 1, partagent désormais un même objectif: être européen en fin de saison.

Après la désillusion d'un titre perdu en finale de la Coupe de la Ligue samedi dernier (1-0 a.p. contre Marseille), l'OL se déplace au Stadium pour se relancer, avec l'ambition d'arracher la troisième place du championnat, qualificative pour la Ligue des champions et actuellement occupée par Lille.

"Le plus important du point de vue économique, c'est le podium de la Ligue 1", répète souvent Jean-Michel Aulas, le président lyonnais.

Mais face aux Gones se dressent les Toulousains, meilleure défense de Ligue 1: septièmes à trois points de leurs adversaires du jour, ils visent les quatrième ou cinquième places et rêvent de goûter à la Ligue Europa l'an prochain, voire mieux.

"On est dans une position où (cette rencontre) peut nous permettre, à sept journées de la fin, d'aller chercher une place en Coupe d'Europe donc maintenant, ça devient l'objectif", confirme Alain Casanova, l'entraîneur des Violets. "Je ne vais pas me cacher derrière des faux-semblants."

La différence de moyens entre l'ogre lyonnais et la révélation toulousaine ne suffit pas à refroidir le technicien.

"L'OL est une équipe programmée pour jouer le titre, une équipe costaud, avec des internationaux, avec beaucoup d'obligations, mais nous on a un collectif, un mental, un physique pour les faire douter", prévient-il, parlant d'un "match capital" pour la fin de saison.

"FAIRE UN MATCH 'À LA QUEVILLY'"

"On ne veut pas avoir de regret à la fin du match. Il faut faire un match 'à la Quevilly', il faut tout donner", poursuit Alain Casanova.

"On a le treizième budget (de Ligue 1), on est plus programmés pour être dans le ventre mou voire la deuxième partie du classement, mais mes joueurs ont fait une telle saison, je sens qu'ils ont confiance en eux et qu'ils ont envie de démontrer qu'ils ne sont pas inférieurs à certaines équipes."

Le "Téfécé" pâtit toutefois de plusieurs absents de marque: le milieu de terrain Franck Tabanou et le défenseur tunisien Aymen Abdennour sont suspendus, tandis que le milieu défensif Etienne Didot, victime d'une entorse à un genou dimanche, a dû faire une croix sur la fin de saison.

"C'est comme ça, et puis à cette période de l'année, ce qui fait la différence c'est l'état d'esprit", relativise l'entraîneur toulousain. "C'est l'occasion de relancer certains joueurs."

MORAL MEURTRI À LYON

Côté lyonnais, le moral est peut-être plus meurtri que les corps, après la défaite samedi en finale de la Coupe de la Ligue, où le club rhodanien a raté l'occasion de décrocher son premier trophée depuis 2008.

"C'est encore très présent dans nos esprits et ce n'est pas facile de digérer car c'était une finale et un titre à aller chercher, et nous sommes passés à côté", explique l'attaquant lyonnais Jimmy Briand.

"La déception restera toute la saison et l'idéal pour l'amoindrir et de l'effacer, c'est de faire une bonne fin de saison, c'est d'aller chercher les objectifs de la saison, le podium et la Coupe de France", dont l'OL disputera la finale le 28 avril contre les amateurs de Quevilly.

En cette fin de saison décisive pour Lyon, le meneur de jeu international Yoann Gourcuff, de nouveau disponible pour le groupe après avoir souffert des adducteurs, pourrait faire figure de joker.

"Yoann Gourcuff peut nous apporter sa fraîcheur, sa qualité de joueur et sa contribution pour atteindre les objectifs de la saison", espère l'entraîneur lyonnais Rémi Garde.

"J'espère très rapidement qu'il peut apporter un plus à l'équipe car nous avons besoin de tous nous serrer les coudes. J'ai besoin que tout le monde soit à 150%, sans état d'âme, sans humeurs et avec de l'enthousiasme pour aller chercher les objectifs".

Avec André Assier à Lyon, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant