Ligue 1: succès impératif pour Nice face à Ajaccio

le
0

par Etienne Ballérini

NICE (Reuters) - Dix-neuvième de Ligue 1 et toujours à la recherche de sa première victoire, l'OGC Nice doit impérativement s'adjuger les trois points samedi à domicile face à Ajaccio pour chasser ses doutes.

L'entraîneur Eric Roy est parfaitement conscient de l'enjeu.

"L'urgence, c'est de chercher à récolter les trois points d'un premier succès qui pourrait nous libérer, car depuis le début du championnat il y a eu beaucoup de frustrations accumulées", reconnaît-il.

Après cinq journées, Nice compte deux nuls et trois défaites, même si les Azuréens peuvent invoquer le manque de réussite et les coups du sort depuis le début de la saison.

Mais la réalité mathématique est là, et c'est elle qu'il faut affronter lucidement, comme le constate le technicien niçois. "Il manque un peu de tout, manque de chance ou de personnalité. La réalité est là: il y a 18 équipes meilleures que nous devant", juge-t-il.

Quelque peu irrité après la défaite (0-1) concédée à Montpellier, Eric Roy dénonce les lacunes collectives de son équipe, avec "trop de ballons et de duels perdus" et dit attendre de ses joueurs une "prise de conscience".

A l'évidence, c'est avant tout l'amalgame qui fait défaut dans un collectif qui a subi d'importantes modifications à l'intersaison et qui cherche encore son homogénéité.

"Une question de temps", selon l'entraîneur qui a utilisé pas moins de 23 joueurs depuis le début de la saison, sans pour l'instant trouver la bonne formule.

Le temps presse cependant pour un club qui s'est fixé comme objectif de finir entre la 8e et la 12e place.

Un nouveau revers face à Ajaccio pourrait être mal perçu par des supporters restés jusqu'ici derrière leurs favoris qui devront cependant répondre sans tarder à leurs attentes, au risque de voir le désamour s'installer.

Nice devra faire avec les blessures et sera privé de François Clerc, victime d'une entorse à la cheville droite à l'entraînement en début de semaine. Le défenseur Kafoumba Coulibaly et le milieu de terrain Anthony Mounier sont de leur côté incertains, de même que l'Argentin Renato Civelli.

Edité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant