Ligue 1 : Sochaux coule, Hély présente sa démission

le
0
FACE AU NAUFRAGE DE SOCHAUX, ERIC HÉLY PRÉSENTE SA DÉMISSION
FACE AU NAUFRAGE DE SOCHAUX, ERIC HÉLY PRÉSENTE SA DÉMISSION

PARIS (Reuters) - Eric Hély a présenté mercredi sa démission après la déroute 5-1 à Guingamp de son équipe, le FC Sochaux, en perdition et dernier de Ligue 1 avec deux points en sept journées.

Le président Laurent Pernet, arrivé cet été à la tête du club qui joue sa 66e saison dans l'élite, record en France, a fait savoir qu'une décision serait prise jeudi.

L'adjoint de l'entraîneur doubiste, Bernard Genghini, ou le directeur du centre de formation, Jean-Luc Ruty, pourraient assurer l'intérim en cas de départ d'Eric Hély.

"Juste après le match, on a parlé ensemble avec Eric. On a discuté, regardé les différentes solutions qui se présentaient à lui et à nous. A la fin, il m'a présenté sa démission. Ce type de décision ne se prend pas à chaud, j'ai besoin de temps pour réfléchir, peu de temps", a dit Laurent Pernet à la presse.

"On va réfléchir pendant les prochaines heures. Ce n'est pas une décision facile et légère (...) On se réunira tôt demain matin et on verra de quelle façon on répond à cette proposition", a-t-il ajouté.

L'entraîneur, arrivé en mars 2012 pour aider un club qui était alors dernier avec cinq points de retard sur le premier non relégable, a expliqué que sa démission était la meilleure chose à faire pour tenter un autre sauvetage.

"Aujourd'hui, c'est l'intérêt du club qui prime", a dit Eric Hély, ancien patron de la réserve sochalienne et impliqué dans la formation avant de prendre en charge l'équipe première.

"Je suis un homme de décision, de responsabilité, donc j'ai présenté ma démission. Parce que si le club veut avoir une chance de rebondir, c'est ce qu'il faut faire."

"Ce que j'ai vu est préoccupant. C'est le bon moment, j'ai vécu une belle aventure même si j'aimerais que ça se termine autrement mais je n'oublie pas qu'on a réussi deux petits miracles. Et le club peut réussir un troisième miracle. Mais il faut provoquer quelque chose."

Eric Hély avait pris la suite de Mécha Bazdarevic en mars 2012 et avait réussi à maintenir le club avec sept victoires en 12 matches de championnat. La saison dernière, Sochaux était relégable à quatre journées de la fin et s'était sauvé in extremis.

Depuis le début de l'été, des interrogations pesaient sur la capacité de Sochaux, dont l'actionnaire Peugeot n'abonde plus les caisses depuis plusieurs années, à se maintenir.

Les Sochaliens ont notamment connu un mercato difficile, marqué par les départs à Bastia de Ryad Boudebouz, formé au club, pour à peine un million d'euros, et en Belgique de Sloan Privat, meilleur buteur du club la saison passée (neuf buts).

Sochaux accueillera Valenciennes samedi pour la huitième journée avant deux matches qui s'annoncent périlleux, à Bordeaux puis face à Monaco.

Dimitri Rahmelow, édité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant