Ligue 1: Sidney Govou retrouve Lyon avec Evian

le
0

par André Assier

LYON (Reuters) - Dans un face-à-face inédit en Ligue 1, Lyon, en plein renouveau, accueille samedi son voisin Evian sur fond de retrouvailles avec Gerland pour Sidney Govou, cadre de l'OL de la grande époque.

Ce match, le dernier de l'année à Gerland pour l'OL, devrait être très disputé entre joueurs qui, pour certains, se connaissent bien.

Les joueurs lyonnais vont notamment croiser un certain Sidney Govou. "L'image que j'ai de lui, c'est son match contre le Bayern avec ses deux buts, se souvient Maxime Gonalons. Moi, j'agitais un drapeau au milieu de la pelouse avec d'autres jeunes de l'OL. Sidney, il est apprécié à l'OL. Il est très humble."

Des bords du Léman où il a signé cet été, l'intéressé se souvient aussi: "J'ai passé douze ans à Lyon. Retourner à Gerland, contre mon ancienne équipe, c'est sûr que ce n'est pas anodin", résume l'un des trois Lyonnais historiques à avoir tout gagné de 2001 (Coupe de la Ligue) à 2008 (sept titres dont un doublé) avec Juninho et Grégory Coupet.

Tellement pas anodin que lui, le distrait, s'est vite penché sur le calendrier pour cocher cette date: "Quand je suis revenu en France, l'un des premiers matchs que j'ai regardé dans le calendrier c'est celui là", dit-il.

Malheureusement pour lui, ce n'est pas dans la forme de sa vie qu'il revient à Gerland. Il tarde à retrouver une place de titulaire après six semaines de blessure à l'adducteur.

S'attend-t-il à un accueil particulier ? "On verra bien. Mais je ne pense pas être applaudi si je viens à marquer, sourit-il. Cependant, je ne suis pas quelqu'un de très émotif, donc pour moi ça restera un match de foot."

UN BON MOIS POUR LYON

Son coach, Bernard Casoni, s'agace de voir la rencontre résumée aux retrouvailles de Govou et de Lyon. "Ce n'est pas Lyon contre Sidney Govou, ce match", coupe-t-il.

Mais il sait que pour cette fin d'année civile, son équipe va passer deux tests d'importance: à Lyon puis en recevant Montpellier, mercredi prochain.

"Les joueurs seront obligés d'être au top. Ils le sont à chaque match, mais là il faudra peut-être aller chercher un peu plus", juge-t-il.

De son côté, Lyon a effacé son automne délicat (cinq défaites en huit matches de Ligue 1) par un enchaînement remarqué de victoires: à Auxerre (0-3) et à Lorient (0-1) avec un succès également à Gerland devant Toulouse (3-2), sans compter la miraculeuse qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions obtenue à Zagreb.

"Oui, c'est un bon mois pour l'instant avec l'exploit à Zagreb que personne n'attendait, constate Maxime Gonalons.

"Il y a plusieurs explications, ajoute-t-il. Il y a notamment le retour des blessés, même si Lisandro et Bastos étaient absents à Lorient. Quand tout le monde est là, on a un groupe de qualité. L'exploit à Zagreb nous a donné beaucoup de confiance. Nous avons progressé."

Pour cette rencontre, Bernard Casoni a placé Jérôme Leroy en réserve et a des incertitudes sur l'état de forme de Brice Dja Djedje et de Cédric Cambon, ses défenseurs.

Sidney Govou devrait être remplaçant.

Son homologue lyonnais, Rémi Garde, connaît lui aussi des incertitudes sur la présence de Michel Bastos (qui est resté en soins toute la semaine pour des soucis de dos) et de Lisandro Lopez (préservé à Lorient pour des douleurs aux adducteurs).

Edité par Pascal Liétout et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant