Ligue 1: Serge Aurier s'improvise défenseur central pour le TFC

le
0

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Serge Aurier a beau briller à son poste de latéral droit depuis le début de saison, le joueur du Toulouse FC a dû assurer l'intérim cette semaine comme défenseur central et risque d'endosser à nouveau ce rôle inédit dimanche à Bordeaux.

Jusqu'à mardi, l'ancien Lensois n'avait jamais évolué en charnière centrale, que ce soit en catégories de jeunes ou bien à l'entraînement, mis à part lors de "petits jeux".

Mais l'expulsion de Steeve Yago lors du huitième de finale de Coupe de la Ligue mardi soir à Lille (1-0 après prolongation) a contraint l'entraîneur toulousain Alain Casanova à faire entrer son latéral de 19 ans dans ce secteur.

"Il m'a demandé si j'avais déjà joué à ce poste-là. J'ai dit: Non'", raconte Serge Aurier.

"Il m'a dit de rentrer, de ne pas me prendre la tête et de faire les choses bien. C'est ce que j'ai essayé de faire et j'en suis content."

Aux côtés du roc tunisien Aymen Abdennour, le Franco-Ivoirien a livré une prestation plutôt propre, se signalant même par un joli dégagement en aile de pigeon sur un ballon dangereux.

Les Toulousains, qui ont résisté une demi-heure à 10 contre 11, se sont toutefois inclinés en fin de prolongation sur une belle frappe sans contrôle de Nolan Roux.

Avec les absences de Steeve Yago, suspendu, et de Jonathan Zebina, toujours blessé, Serge Aurier pourrait de nouveau être aligné dans l'axe dimanche pour la 11e journée de Ligue 1 à Bordeaux, où Toulouse tâchera de conserver son rang de dauphin du Paris Saint-Germain.

"Ça s'est bien passé (à Lille), il y a eu de bonnes choses, donc pourquoi ne pas continuer comme ça?", s'interroge Alain Casanova.

"Il n'y aura pas beaucoup de possibilités donc c'est une des solutions envisagées (...) L'option avec Serge derrière en défense centrale a été quand même assez convaincante, l'autre jour."

"JE SUIS PRÊT À DÉPANNER"

L'intéressé, lui, dit s'adapter aux circonstances sans état d'âme.

"Ça ne me dérange pas, je suis prêt à dépanner l'équipe. Je ne me pose pas de questions là-dessus. Je vais essayer de me concentrer au maximum, peu importe où on me mettra, j'essaierai d'être performant", assure-t-il.

Il reconnaît toutefois que ce poste va lui demander "un apprentissage" et que jouer dans l'axe signifie aussi être plus exposé que sur un côté.

"Oui, c'est l'axe de l'équipe quand même, on a un peu peur de faire une erreur", souligne-t-il.

"C'est un peu difficile, il faut un maximum de concentration et aussi de l'aide des partenaires pour rester concentré jusqu'à la fin du match."

Auteur d'un début de saison remarqué dans son couloir droit, incisif en attaque et solide en défense, Serge Aurier s'est notamment distingué dès la première journée en offrant une passe décisive à Wissam Ben Yedder sur la pelouse de Montpellier.

"Très content" de ses prestations, le jeune défenseur arrivé à l'hiver dernier en provenance du RC Lens ne se dit pas étonné de voir Toulouse sur le podium de la Ligue 1 après 10 journées.

"Ça vous surprend vous, pas nous", a-t-il lancé aux journalistes.

"On travaille au quotidien pour avancer, on est conscient de nos qualités, on est très content de ce qu'on fait et on espère que ça va continuer jusqu'à la fin de la saison", poursuit-il.

Malgré cette période faste, Serge Aurier assure ne pas penser pour le moment à un avenir international, que ce soit avec les Eléphants ou avec les Bleus.

Né à Abidjan et disposant de la double nationalité, le joueur a d'ailleurs décliné une convocation du sélectionneur de la Côte d'Ivoire, Sabri Lamouchi, pour le match amical des Ivoiriens contre la Russie, en août dernier (1-1).

"J'ai eu un coup de fil du sélectionneur de la Côte d'Ivoire mais je lui ai dit que je n'étais pas encore prêt pour y aller", a-t-il raconté.

"Ce serait une fierté d'aller jouer avec mon pays d'origine. J'ai encore de la famille là-bas mais je n'ai pas encore fait mon choix. Je ne suis pas prêt."

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant