Ligue 1. Saint-Etienne rate encore le podium

le
0
Ligue 1. Saint-Etienne rate encore le podium
Ligue 1. Saint-Etienne rate encore le podium

Après deux matches nuls contre Monaco (1-1) et Marseille (1-1), Saint-Etienne a de nouveau raté l'occasion de s'immiscer sur le podium de la Ligue 1 ce dimanche. Les Verts ont été supris à domicile par Caen dans le dernier quart d'heure (1-2).

La première période est ouverte, les deux équipes se procurent des occasions mais restent brouillonnes dans le dernier geste. Roux, Pajot, Sall ou Soderlund manquent le cadre côté stéphanois. Appiah et Ntibazonkiza sont aussi trop imprécis pour Caen. Et même quand les Normands cadrent, Delort (16e) ou Appiah (32e) se heurtent à un très bon Ruffier. Bousculés et en manque de réalisme, les Verts rentrent au vestiaire sous les sifflets du stade Geoffroy Guichard.

Le second acte est tout aussi enlevé mais Caen prend progressivement l'ascendant. Une première frappe de Delort frôle le montant droit (53e) avant que l'ancien Tourangeau ne serve Ntibazonkiza sur un une-deux pour une demi-volée du Burundais détournée de justesse par Ruffier (56e).

Le portier des Verts se met encore en évidence devant Delort à un quart d'heure du terme (75e). Mais il ne fait que repousser l'échéance. Delort, intenable ce dimanche, inscrit son 10e but de la saison de la tête, servi par Bazile, tout juste entré en jeu. Quatre minutes plus tard, Rodelin met à profit un ballon récupéré en milieu de terrain pour fixer la défense côté droit et tromper Ruffier d'une frappe placée à ras du poteau.

Eysseric réduit bien le score sur un coup-franc en pleine lucarne gauche de Vercoutre (90e+2), mais trop tard pour éviter le faux-pas. «Nous avons commis de nombreuses petites erreurs qui nous coûtent cher, analysait le milieu stéphanois Vincent Pajot après la rencontre. Maintenant il va falloir vite repartir de l'avant car rien n'est perdu, nous ne devons pas nous démobiliser.»

Caen n'est que la quatrième équipe à venir s'imposer dans le Chaudron cette saison après Nice, Marseille et Paris. A défaut des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant