Ligue 1: Saint-Etienne ne panique pas et compte sur Zouma

le
0
MALGRÉ UNE MAUVAISE ENTAME DE CHAMPIONNAT, SAINT-ÉTIENNE NE PANIQUE PAS
MALGRÉ UNE MAUVAISE ENTAME DE CHAMPIONNAT, SAINT-ÉTIENNE NE PANIQUE PAS

par André Assier

SAINT-ETIENNE (Reuters) - Plombés par leur début de saison manqué, l'AS Saint-Etienne et Christophe Galtier, son entraîneur, ne cèdent pas à la panique.

Défaits à Toulouse et dans le match d'ouverture à domicile par Lille sur le même score (2-1), les Verts reçoivent Brest ce dimanche et Galtier se dit sûr que son équipe va "réagir".

"Nous allons nous remettre dans le bon sens. Et le message est celui-ci : il faut affronter et battre Brest !", a dit l'entraîneur des Verts avec le sourire lors du traditionnel point presse d'avant-match, vendredi.

Galtier demande en fait à ses joueurs de retrouver le tempo et l'état d'esprit de la saison dernière qui, malgré le final plombé lui aussi par deux défaites et l'échec des espoirs de retour en Europe, ont vu le club dix fois champion de France terminer à une honorable septième place.

"Les joueurs veulent montrer d'autres valeurs de générosité et d'engagement et ont très envie de développer un autre football que celui face à Toulouse", soutient Galtier qui dirigera son centième match de Ligue 1 avec Saint-Etienne.

Place à la révolte ? "Non, le mot est trop fort", coupe-t-il. "Il s'agit d'une prise de conscience que le groupe est meilleur que celui de l'an passé. Le message est unanime et général : nous voulons retrouver ce qui a fait notre force la saison dernière."

ZOUMA "VEUT RESTER"

Méthode Coué ou réalité ? "J'ai une réelle confiance en ce groupe, tant dans les hommes que dans sa valeur technique et son intelligence de jeu", insiste Galtier. "Je le répète et je le leur ai dit cette semaine, le groupe est supérieur à celui de la saison passée", poursuit Galtier, "mais, il faut le montrer, le démontrer et le prouver."

Regrette-t-il alors ses propos d'après-match face à Toulouse où il avait tancé ses hommes, un peu (voire beaucoup) absents des débats sur la pelouse ? "Non, même si cela les a piqués un peu", répond-il.

Parmi les raisons de ce début de saison aux antipodes des étés 2010 et 2011, rythmés par des entames réussies et même une place de leader à la mi-septembre il y a deux ans, figure le mercato, ses rumeurs ou infos sur, notamment, Kurt Zouma.

Les proches et l'agent de la pépite du centre de formation ont ouvert la porte à un départ Outre-Manche en rencontrant à Londres cette semaine les dirigeants de Queens Park Rangers.

Galtier reconnaît que la situation a un peu plombé son jeune joueur (18 ans en octobre) certes talentueux mais encore tendre pour résister à la tentation de se laisser aller dans ces périodes troublées.

"Je l'ai trouvé moins nerveux cette semaine que la semaine dernière", souligne l'entraîneur. La raison ? "Il a compris qu'il valait mieux qu'il reste", lance Galtier. "Et maintenant, il veut rester. C'est clair pour lui et pour nous (...) Cela m'a été dit par ses proches".

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant