Ligue 1: Saint-Etienne fait tomber Monaco et monte sur le podium

le
0
MONACO TRÉBUCHE À SAINT-ÉTIENNE
MONACO TRÉBUCHE À SAINT-ÉTIENNE

PARIS (Reuters) - Saint-Etienne a infligé samedi à Monaco sa première défaite depuis la trêve (2-0) et a ainsi pris place sur le podium de la Ligue 1, au moins provisoirement.

Fabien Lemoine a mis les Verts sur la voie du succès dès la 17e minute d'une splendide demi-volée de 25 mètres, et Romain Hamouma a inscrit le second but après une très belle action individuelle et en profitant d'une erreur du gardien Danijel Subasic.

Ce résultat -la sixième victoire des Verts sur leurs sept derniers matches à domicile- conforte les ambitions européennes des Stéphanois en même temps qu'il risque de doucher les ultimes espoirs de titre de l'ASM.

Monaco reste deuxième mais toujours à cinq points du Paris Saint-Germain, qui peut donc en prendre huit d'avance s'il bat l'Olympique de Marseille dimanche soir au Parc des Princes.

Saint-Etienne, lui, est désormais troisième avec 48 unités, deux de mieux que Lille, qui se rend chez le dernier, Ajaccio, dimanche, et cinq de plus que l'OM.

"Collectivement, c'était important de confirmer notre sortie à Bastia," a dit Hamouma sur Canal+ après le match.

"On a très bien commencé (...) le but de 'papi' (Lemoine, ndlr) lance le match et après, on a essayé de jouer au maximum. La route est longue, il y a encore beaucoup de matches mais si on arrive à réitérer ce genre de matches on peut rêver."

Saint-Etienne a dominé la rencontre sur un terrain en bien médiocre état et le but de Lemoine a récompensé une bonne entame de match, marquée par une première tentative, déjà en demi-volée, du milieu de terrain.

Sur un corner renvoyé par la défense monégasque, il a hérité du ballon à 25 mètres et sa frappe a trouvé la lucarne.

Monaco, peu à son aise, dépassé au milieu, a attendu la fin de la première période pour se créer quelques occasions mais Geoffrey Kondogbia a vu son retourné être sorti par Stéphane Ruffier et Lemoine, encore lui, a écarté sur sa ligne une frappe molle de Nicolas Isimat-Mirin sur le corner suivant.

Claudio Ranieri a fait deux changements à la mi-temps avec les sorties de Joao Moutinho et Anthony Martial mais, à l'exception d'une frappe de James Rodriguez au devant duquel Ruffier est bien sorti (47e), Monaco a rarement été dangereux.

Et sur un contre, Hamouma a été alerté dans sa moitié de terrain, a éliminé quatre adversaires dont Jérémy Toulalan d'un petit pont et déclenché une frappe d'une vingtaine de mètres que Danijel Subasic, auteur d'une grosse faute de main, a regardé filer dans son but.

(Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant