Ligue 1: Saint-Etienne croit encore en l'Europe

le
0
Ligue 1: Saint-Etienne croit encore en l'Europe
Ligue 1: Saint-Etienne croit encore en l'Europe

par André Assier

LYON (Reuters) - Défait en milieu de semaine au Parc des Princes par le Paris Saint-Germain, l'AS Saint-Etienne, qui reçoit Marseille lundi, n'entend pas laisser dire qu'il a hypothéqué ses chances dans la course à l'Europe.

Alors que son voisin Lyon, qui a concédé le match nul 1-1 à Gerland face à Brest dimanche, reste scotché à la quatrième place, avec un match de plus à disputer -à Evian, le 10 mai- Saint-Etienne, sixième à quatre longueurs, lorgne clairement sur la cinquième place et le ticket pour la Ligue Europa associé.

L'ASSE ne compte qu'un point de retard sur le cinquième, Rennes, qui reçoit Montpellier ce lundi et devance de deux longueurs le septième, Toulouse.

Mais le calendrier des Stéphanois d'ici la fin de la saison est loin d'être évident.

Réception de Marseille, déplacement à Nancy et fin de saison face à Bordeaux à Geoffroy-Guichard: cela ne s'annonce pas si simple.

Christophe Galtier, l'entraîneur stéphanois, garde malgré tout le cap.

"Nous pouvons continuer à rêver si nous évoluons avec le même état d'esprit qu'au Parc, explique l'entraîneur des Verts. Nous voulons battre le récent record de points du club, celui de la saison 2007-2008, qui était à 58 unités", dit-il tout comme l'ensemble de son staff et de ses joueurs.

UN TICKET À 60 POINTS

Et comme avec ce nombre de points, il y a quatre ans, les Verts avaient retrouvé l'Europe, 26 ans après la dernière apparition continentale en Coupe de l'UEFA, ils se mettent de plus en plus à espérer, et ce, même si cette année, le ticket pour les joutes continentales se jouera à plus de 60 points.

Josuha Guliavogui résume l'état d'esprit général.

"Tout est encore jouable", explique le milieu stéphanois. "Rennes a également perdu de son côté. Face à l'OM, lundi, il faudra gagner pour garder nos chances et nos espoirs de décrocher une place européenne. Pour cela, il faudra être plus efficace."

Pour parvenir à leurs fins, les Verts peuvent compter sur un groupe qui semble uni.

"Le groupe est déterminé, sérieux et appliqué. Nous devons continuer d'avancer étapes par étapes. Nous avons les qualités pour continuer à croire en l'Europe", affirme Galtier.

Dans sa marche en avant, l'ASSE n'hésite pas à lancer des jeunes, comme Ismaël Diomandé, remarqué avec l'équipe Gambardella l'an passé et qui a étrenné son statut de titulaire au Parc des Princes.

"Le coach m'avait mis en confiance et rassuré", explique-t-il avec le recul. "Il m'a dit de jouer comme j'avais l'habitude. Je ne me suis pas mis de pression. Je me suis appliqué à bien négocier les premiers ballons. Cette première titularisation est une source supplémentaire de motivation. Je ne veux pas m'arrêter là."

Pour cette rencontre, l'ASSE sera privé de Jérémie Janot, son deuxième gardien, prêté pour les trois derniers matches à Lorient. Loïc Perrin, le capitaine des Verts blessé au Parc, est incertain.

MARSEILLE SANS PRESSION

La victoire mercredi contre Nancy par la plus faible des marges (1-0) a permis à Marseille de clore une série sans victoire de 13 matches, l'une des plus mauvaises de toute l'histoire du club phocéen.

"Le plus important est maintenant de bien finir la saison", résume le défenseur Nicolas Nkoulou.

"Retrouver le goût de la victoire a été agréable", concède l'entraîneur Didier Deschamps. "On va jouer libérés et sans pression les trois matches sans enjeu qu'il nous reste."

La fin de saison s'annonce pourtant compliquée pour le club marseillais dont l'infirmerie ne désemplit pas.

Déjà handicapé par les blessés de longue durée comme Stéphane Mbia, André Ayew et Souleymane Diawara, qui ont terminé leur saison, l'OM a enregistré le forfait de son défenseur espagnol Cesar Azpilicueta, blessé à un genou.

L'attaquant André-Pierre Gignac reste pour sa part très incertain pour le déplacement stéphanois en raison d'une douleur à une cheville.

Didier Deschamps peut en revanche compter sur les retours de Charles Kaboré et de l'attaquant brésilien Brandao, tous deux ayant purgé leur suspension.

Avec Jean-François Rosnoblet à Merseille, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant