Ligue 1: pour Thiago Motta, le PSG a tourné la page d'Auxerre

le
0
Ligue 1: pour Thiago Motta, le PSG a tourné la page d'Auxerre
Ligue 1: pour Thiago Motta, le PSG a tourné la page d'Auxerre

par Olivier Guillemain

SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, Yvelines (Reuters) - Cinq jours après la contreperformance du PSG à Auxerre (1-1), le milieu de terrain italien Thiago Motta a estimé vendredi que cet épisode fâcheux était désormais de l'histoire ancienne.

Engagé dans un mano a mano sans pitié avec Montpellier pour le titre de champion cette saison, le PSG a laissé filer dimanche dernier en Bourgogne l'occasion de rejoindre en tête de la Ligue 1 les Héraultais, qui venaient de s'incliner à Lorient (2-1).

Malgré une foule d'occasions, le club de la capitale n'est pas parvenu à s'imposer face au dernier du championnat et la sanction fut immédiate: le PSG pointe aujourd'hui à deux points du leader, à six journées de la fin, avant de recevoir Sochaux dimanche au Parc des Princes.

"Après ce genre de match, il faut savoir digérer et c'est important de se parler. Nous avions une opportunité de rejoindre Montpellier, nous ne l'avons pas saisie. Mais bon, il y en aura d'autres", a relativisé Thiago Motta à l'occasion d'une conférence de presse organisée au Camps des Loges.

"Nous avons encore six matches importants (...) Nous allons continuer à travailler à l'entraînement et attendre qu'ils aient une faille", a ajouté l'ancien pensionnaire du FC Barcelone et de l'Inter Milan.

Interrogé sur l'état d'esprit du vestiaire parisien cette semaine après la déconvenue d'Auxerre, et en particulier sur l'attitude de Nenê, qui a gâché une occasion en or de 2-0 en péchant par individualisme, Thiago Motta a pris la défense de son partenaire.

"On n'a pas eu besoin de lui parler. Nous sommes des joueurs de foot mais nous sommes avant tout des hommes. Cela ne sert à rien de mettre la pression sur un seul joueur car nous sommes une seule et même équipe", a répété à l'envi l'international italien.

LA COLÈRE D'ANCELOTTI

"Quand on fait un match nul, c'est l'équipe qui est responsable, pas un joueur en particulier. Nous avions 95 minutes pour gagner et nous n'avons pas su le faire. Cela ne sert à rien de se trouver ce genre d'excuses."

Au cours de cette semaine à huis clos, à l'exception de l'entraînement de vendredi ouvert à la presse, Carlo Ancelotti a tancé ses joueurs, pas assez capables encore à son goût de "tuer un match".

Pour Thiago Motta, l'attitude de l'ancien entraîneur du Milan AC et de Chelsea était tout à fait légitime.

"Vous savez, il n'y a pas que lui qui était en colère après le match d'Auxerre. Tout le monde l'était. Cette semaine, il a nous a parlé afin de rectifier certaines erreurs, ce qui est normal, quand on est entraîneur", a raconté Thiago Motta.

Prié de dire ce qu'il manque aujourd'hui au club qu'il a rejoint en janvier pour devenir plus fort et dompter Montpellier, l'Italien a répondu avec le sourire: "Marquer plus !", avant de développer sa pensée sur ce sujet.

"À Auxerre, nous n'avons pas particulièrement mal joué. C'est juste que nous n'avons pas été assez efficaces. Souvent, nous perdons le contrôle du match. Cela fait partie des choses que l'on doit travailler."

"Bien intégré dans le groupe" depuis son arrivée à Paris, Thiago Motta estime que son équipe est "unie".

"Il n'y a pas de raison que cela soit le contraire", a-t-il souligné.

Edité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant