Ligue 1: Paris, Monaco et Lille en orbite

le
0
LILLE RESTE AU CONTACT
LILLE RESTE AU CONTACT

PARIS (Reuters) - Le classement à l'issue de la 18e journée donne l'impression que la Ligue 1 est un championnat à deux vitesses, comme peut l'être la Liga espagnole, avec au sommet Paris, Monaco et Lille et, derrière, la foule des poursuivants.

Les trois premiers ont gagné durant le week-end, le PSG sur la pelouse de Rennes (3-1), Monaco sur celle de Guingamp (2-0) et le Losc à domicile contre Bastia (2-1).

Les autres ne peuvent pas en dire autant: Nantes, qui avait réussi à se hisser au pied du podium, a chuté à domicile contre Toulouse (2-1) et Marseille a arraché le nul sur le terrain de Lyon 2-2 après avoir frôlé la catastrophe.

Ces deux résultats font le bonheur de Bordeaux, qui a récupéré la quatrième place en dominant Valenciennes 2-1 au stade Chaban-Delmas. Mais, compte tenu de la physionomie du classement, les Girondins ne veulent pas parader trop vite.

"Le classement peut vite bouger", a estimé dimanche l'entraîneur bordelais, Francis Gillot, lors d'une conférence de presse. "On peut vite être dans la deuxième partie. On savoure, mais on sait que c'est précaire."

Etant donné que tout le monde se bouscule derrière le trio de tête, Francis Gillot se satisfait parfaitement des victoires étriquées, comme celle qu'il a arrachée contre Valenciennes.

"On voit Lille qui gagne tout le temps 1-0 et qui est troisième. Pourquoi pas nous ?", a-t-il dit aux journalistes.

LILLE A RENDEZ-VOUS AVEC PARIS

Au classement, il y a neuf points d'écart entre la troisième et la quatrième place, soit autant qu'entre la quatrième et la 14e. Autant dire que la chute d'un club situé dans cette partie de tableau peut vite devenir brutale.

Pour l'instant, Lille est monté dans le bon wagon et compte seulement deux longueurs de retard sur Monaco et quatre sur le Paris Saint-Germain.

Les Lillois pourraient donc se mêler à la valse à deux entre le PSG et Monaco, d'autant qu'ils se rendront dimanche prochain à Paris à l'occasion de la 19e et dernière journée de la phase aller.

"Je pense qu'on peut encore mieux faire, donc c'est encourageant", a estimé l'entraîneur du club, René Girard, après la courte victoire sur Bastia.

"C'était mon souhait qu'on prenne les trois points ce soir pour aller à Paris le plus sereinement possible. (...) On n'a pas de couperet sur la gorge, on a rien à perdre sur ce genre de match", a anticipé l'ancien entraîneur de Montpellier.

Mais René Girard est conscient que les Parisiens évoluent sur une autre planète, comme ils l'ont encore démontré lors de leur victoire sur Rennes, avec des buts de Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani à la clef.

"Le contenu du match me plaît beaucoup", s'est félicité l'entraîneur Laurent Blanc.

Si ses joueurs font aussi bien contre Lille, ils deviendront champions d'automne, le titre honorifique attribué au premier du classement à l'issue des matches aller - comme la saison dernière.

Simon Carraud, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant