Ligue 1: Paris et Lille veulent oublier l'Europe

le
0

par Christophe Michel

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain va tenter d'évacuer dimanche la déception de son élimination prématurée en Ligue Europa en recevant le champion de France en titre lillois, un concurrent direct pour le sacre cette saison.

Les deux clubs font le deuil de leurs ambitions européennes dès la fin de l'automne, après la piteuse quatrième place du Losc dans son groupe de Ligue des Champions et la troisième du PSG dans sa poule de Ligue Europa.

Malgré sa victoire mercredi face à l'Athletic Bilbao (4-2), le PSG n'a pas réussi à valider son billet pour les seizièmes de finale de "la petite coupe d'Europe", doublé sur la ligne par le Red Bull Salzbourg.

De l'aveu des joueurs, la déception semble digérée même si pour l'attaquant Kévin Gameiro, l'occasion aurait été belle pour le PSG version qatarie de se jauger face aux grandes écuries européennes.

"On assume cette erreur. La déception est passée, on en a reparlé entre nous. Quand on voit les équipes reversées en Ligue Europa, c'est comme une mini-Ligue des Champions et c'est dommage pour nous", analyse l'ancien Strasbourgeois.

Pour les Parisiens, qui ne jouent plus cette saison que sur deux tableaux, en Coupe de France et en Ligue 1, l'objectif est donc de se remettre en selle rapidement s'ils ne veulent pas décevoir leurs actionnaires du Golfe.

Pour l'heure, le PSG partage la tête du championnat avec Montpellier, qui bénéficie d'une meilleure différence de buts.

Et la venue de Lille, troisième au classement avant les matches de samedi, est l'occasion de creuser l'écart avant la trêve.

"Une victoire les mettrait à cinq points de nous. C'est une très bonne équipe qui joue très bien au ballon. C'est un match très important", estime Kévin Gameiro.

"Depuis trois ou quatre matches, on fait du jeu. La mauvaise passe est derrière nous. Ce n'est pas toujours évident de jouer ensemble mais on continue de bosser", précise-t-il.

LILLE SE DÉPLACE AVEC DES AMBITIONS

Pour Zoumana Camara, titulaire mercredi en défense centrale face à Bilbao, la période délicate connue par l'équipe au mois de novembre est terminée, en témoignent les deux succès enregistrés coup sur coup en championnat face à Auxerre (3-2) et à Sochaux (1-0).

"On est très attendu dimanche. Lille est une très belle équipe, celle qui joue actuellement le mieux au ballon mais la confiance revient de notre côté", prévient-il.

Pour le choc de cette 18e journée de Ligue 1, l'entraîneur parisien Antoine Kombouaré pourrait enregistrer le retour de Jérémy Ménez, qui avait ressenti des douleurs cette semaine au mollet droit.

Le technicien kanak pourra en outre compter sur Guillaume Hoarau, totalement remis de son opération à l'épaule droite et buteur mercredi au Parc des Princes pour son premier match officiel depuis sa blessure fin août. En revanche, il devra se passer de Clément Chantôme (cuisse) et de Blaise Matuidi (adducteurs).

Comme les Parisiens, les Lillois espèrent marquer des points dans la course au titre, tant sur le plan comptable que psychologique.

Pour l'entraîneur Rudi Garcia, cette affiche avant les vacances tombe au bon moment.

"On aura l'occasion de dépasser Paris en cas de victoire. On est très bien en championnat, on reste sur trois victoires. On a l'ambition de prendre un maximum de points d'ici la trêve", explique-t-il.

Pour le défenseur central international camerounais Aurélien Chedjou, le remake de la dernière finale de la Coupe de France remportée par les siens (1-0) est surtout une occasion pour Lille "d'imposer" son jeu.

"On respecte Paris, c'est une grande équipe avec de grands joueurs mais nous nous occupons de nous, de notre jeu. On va au Parc pour chercher les trois points", prévient-il.

Avec Pierre Savary, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant