Ligue 1: Olivier Giroud propulse Montpellier au sommet

le
0
MARSEILLE TENU EN ÉCHEC PAR NICE
MARSEILLE TENU EN ÉCHEC PAR NICE

PARIS (Reuters) - D'une reprise du pied gauche à une minute de la fin du temps réglementaire, Olivier Giroud a offert samedi une victoire aussi précieuse qu'inespérée à Montpellier (1-0), qui prend provisoirement les commandes de la Ligue 1.

Alors que s'amorce la dernière ligne droite vers le titre, les Héraultais totalisent 60 points, soit un de plus que les Parisiens, à la veille de l'affiche entre le PSG et Bordeaux au Parc des Princes (coup d'envoi à 19h00 GMT).

"On sera là", a prévenu en conférence de presse René Girard, l'entraîneur montpelliérain, en prévision de la grande explication à venir.

Trop timides pour espérer marquer en première période contre Saint-Etienne, les Montpelliérains se sont ensuite longtemps heurtés au gardien Stéphane Ruffier, candidat à la sélection des Bleus pour l'Euro, comme à la 52e minute sur une tentative d'Olivier Giroud.

Du haut de ses 18 réalisations en championnat, l'international tricolore a fini par trouver la faille alors que les deux équipes se dirigeaient tout droit vers le match nul.

Quelques minutes plus tôt, le Stéphanois Jean-Pascal Mignot, exclu pour avoir fauché Rémy Cabella lancé tambour battant vers les buts, avait laissé un trou dans la défense stéphanoise (76e).

"L'essentiel, c'était de retrouver une équipe combattante, généreuse", a analysé René Girard, dont l'équipe a digéré l'élimination en Coupe de France mercredi par les amateurs du Gazélec Ajaccio.

Derrière le bras de fer à distance pour le titre, Lille a conforté sa troisième place sur le podium, à la faveur d'une nouvelle victoire sans bavures, cette fois sur la pelouse d'Evian (3-0).

Six jours après un score fleuve contre Valenciennes (4-0), le champion en titre a une nouvelle fois enfoncé la défense adverse grâce à Eden Hazard sur penalty (36e), Dimitri Payet (55e), et Benoît Pedretti (67e).

MARSEILLE TENU EN ÉCHEC

En forme étincelante, Eden Hasard rejoint le Parisien Nenê sur la deuxième marche du classement des buteurs, avec 13 réalisations au compteur du jeune Belge courtisé par quelques-unes des plus grosses cylindrées anglaises.

En dépit du rythme imposé par Lille, les Lyonnais ont démontré qu'ils n'avaient pas renoncé à la troisième place, qui offre un strapontin pour la lucrative Ligue des champions. L'OL a dominé Sochaux sur le score de 2-1.

Cette défaite brise la dynamique des Franc-Comtois, qui sortaient de deux victoires consécutives sous l'ère du nouvel entraîneur Eric Hély. Postulant habituel aux places d'honneur, le club reste à la 19e place avec 27 points.

Face à Nice, l'Olympique de Marseille a cru pouvoir vaincre la malédiction qui frappe le club depuis plusieurs semaines, après un but d'André Ayew à la 56e minute, mais Fabian Monzon a égalisé 20 minutes plus tard sur penalty (1-1).

L'OM n'a plus gagné en championnat depuis la 21e journée, le 29 janvier face à Rennes (2-1).

"Ce que je retiens, c'est qu'on a fait preuve de générosité, de courage et de combativité. On prend ce nul, ça fait du bien aux têtes", s'est tout de même réjoui Didier Deschamps, après cinq défaites coup sur coup en championnat.

Le match nul laisse le club à la huitième place, très loin des ambitions affichées en début de saison, et offre un mauvais présage à quatre jours de la réception du Bayern Munich mercredi en quart de finale aller de la Ligue des champions.

Un gouffre de quatre points sépare les Marseillais de la septième place, occupée par Rennes, battu à Valenciennes dans la soirée (1-0).

La défaite est d'autant plus frustrante pour les Rennais, qu'ils l'avaient emporté au même endroit face au même adversaire mercredi en quart de finale de la Coupe de France (3-1).

Dans la lutte pour le maintien, Nancy a réalisé une bonne opération en allant s'imposer 1-0 à Brest. Ajaccio et Lorient ont fait match nul 1-1 en Corse (1-1).

Simon Carraud, avec Etienne Ballérini à Nice, édité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant