Ligue 1: Nice veut battre l'OM pour voir plus haut

le
0
NICE COMPTE REBONDIR FACE À MARSEILLE
NICE COMPTE REBONDIR FACE À MARSEILLE

par Etienne Ballérini

NICE (Reuters) - Nice connaît des résultats en dents de scie depuis le début de la saison et le match de Ligue 1 contre Marseille, vendredi à l'Allianz Riviera, est une occasion d'affirmer ses ambitions pour la suite du championnat.

L'OGCN occupe actuellement la sixième place du championnat avec 14 points, à trois longueurs de l'OM, quatrième, et à sept points de Monaco, le leader.

Nice reste sur une défaite à Toulouse (1-0) avant la trêve internationale, Marseille sur un revers au Vélodrome (2-1) face au Paris Saint-Germain, quelques jours après une sévère défaite à Dortmund (3-0) en Ligue des champions.

Le match à venir est donc d'importance pour les deux clubs selon Claude Puel, l'entraîneur niçois.

"Nous sommes un peu dans la même configuration. Marseille s'est incliné face au PSG sur son terrain, a subi des défaites dans un groupe difficile en Ligue des champions et a besoin de se rassurer. Nous, nous avons du mal à avoir une régularité dans les résultats", explique-t-il.

Claude Puel invoque des "circonstances atténuantes", référence aux blessures de certains cadres comme Valentin Esseyric ou Eric Bauthéac. Celles-ci n'ont pas empêché Nice de presque faire le plein à domicile -trois succès, un nul- mais l'entraîneur reste prudent.

"Marseille est performant en championnat à l'extérieur avec son bloc organisé, son caractère et sa touche technique. Il va falloir élever notre niveau de jeu", a-t-il prévenu.

"ON A MÛRI"

Reste que Nice est mieux classé que l'an passé à la même période et que les joueurs croient être en mesure de monter encore d'un cran.

"On a su gérer ces absences et on a retenu certaines leçons de notre parcours de la saison dernière. On a mûri, on a progressé dans la gestion de nos temps forts et nos temps faibles", relève Thimothée Kolodziejczak.

Nice reste cependant dépendant de son fer de lance, l'avant-centre argentin Dario Cvitanich. Quand il ne marque pas, les Aiglons ne gagnent pas.

"Il est en confiance, il sait qu'il est attendu et qu'il doit en faire plus que la saison dernière, il est en progression", assure son coéquipier Fabrice Abriel.

Pour le milieu de terrain Didier Digard, capitaine de Nice, "la bataille se gagnera au milieu" et dépendra de la capacité de son équipe à maîtriser Mathieu Valbuena, qui "peut faire très mal".

Digard voit dans cette rencontre un "rendez-vous excitant avec l'opportunité de revenir au niveau de l'OM au classement".

"On veut aussi démontrer face à un adversaire direct pour les places sur le podium qu'on continue à progresser et ça, ça passe par savoir gérer ce type de rendez-vous d'autant qu'on est plus attendu que la saison dernière", a-t-il ajouté.

"On a envie de se fixer des objectifs plus élevés."

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant