Ligue 1: Nancy veut faire chuter le PSG

le
0

par Dimitri Rahmelow

NANCY (Reuters) - Nancy va mieux et, après avoir croqué Montpellier et Lyon, espère épingler le Paris Saint-Germain samedi à son tableau de chasse et s'ériger ainsi en juge de paix de la Ligue 1.

Les Lorrains accueillent des Parisiens délogés le week-end dernier de leur première place par Montpellier à la différence de buts et toujours à la recherche d'un fond de jeu qui leur permettrait de ne pas dépendre uniquement de quelques exploits individuels.

Le PSG peut reprendre la tête du championnat avec un simple match nul, le match entre Montpellier et Marseille ayant été reporté en raison de l'activité européenne des Phocéens.

Le coach parisien, Carlo Ancelotti, mécontent de la prestation de ses joueurs à domicile contre Bordeaux le week-end dernier (1-1), a resserré les boulons pendant la semaine à l'entraînement.

"J'ai été déçu parce que nous jouons pour gagner et, quand nous ne jouons pas bien, c'est à moi l'entraîneur d'expliquer aux joueurs comment améliorer la situation. C'est mon rôle", a-t-il déclaré vendredi lors de son point de presse.

Mais il l'a fait à sa manière, c'est-à-dire sans élever la voix. "Ce n'est pas dans mes habitudes d'utiliser des paroles dures avec les joueurs", a-t-il souligné, en développant un peu le contenu du discours tenu à ses troupes.

"Nous ne sommes pas une équipe compacte. Il faut plus de continuité. Une équipe compacte, c'est la clé pour gagner un match", a-t-il dit, en répétant à plusieurs reprises que le PSG n'était "pas une équipe parfaite".

Carlo Ancelotti ne se fait pas d'illusions: les Parisiens devront se battre jusqu'au bout s'ils veulent passer Montpellier sur le fil et apporter au club de la capitale son premier titre national depuis 18 ans.

LE TITRE À LA DERNIÈRE JOURNÉE ?

"Ce sera une bataille jusqu'à la fin de la saison. Lille n'est pas très loin et le titre pourrait même se décider lors de la dernière journée", juge le technicien italien.

Le PSG sera toujours privé du milieu de terrain Clément Chantôme et du défenseur uruguayen Diego Lugano, blessés. Le Brésilien Maxwell est rétabli mais doit passer un test physique avant de pouvoir prétendre faire partie du groupe en Lorraine.

Les protégés de Jean Fernandez, eux, n'ont jamais été aussi bien classés depuis le début de saison. Ils ont battu Lyon (2-0) puis Montpellier (1-0) et se voient bien accrocher le deuxième du championnat pour prendre de précieux points dans la course au maintien.

"On doit appréhender cette rencontre comme les deux autres matches", tente de relativiser le milieu offensif Yoann Mollo.

"Il faut mettre en pratique le travail accompli et ne pas faire cas que le PSG est deuxième du championnat. Il faut rester tranquilles, bien travailler, prendre les points", poursuit le joueur prêté par Grenade.

Si l'ASNL a passé 16 journées dans la zone de relégation, le staff technique semble avoir trouvé le bon équilibre. Le retour cet hiver du défenseur Sébastien Puygrenier et l'arrivée de Yohan Mollo semblent avoir métamorphosé la formation de Jean Fernandez.

"On sent une cohésion grâce à une solidité défensive. On sait qu'on est sur une base solide. Nous, les joueurs offensifs, ça nous facilite les choses mais on sait aussi qu'on doit les aider. Mais, derrière, ils font un travail remarquable", analyse Mollo.

Edité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant