Ligue 1: Nancy cherche toujours le rythme

le
0

NANCY (Reuters) - Nancy pensait avoir lancé sa saison après sa victoire à Paris (1-0) mais a de nouveau plongé le week-end dernier à domicile face à Dijon (2-1), ne parvenant toujours pas à trouver un rythme qui lui permette d'avancer sereinement vers le maintien.

"Il y a eu des temps orageux. On a revu le soleil et on replonge un peu dans la brume", résume le président Jacques Rousselot, marqué par les débuts chaotiques de son équipe avant le déplacement à Bordeaux dimanche.

"Ce match, on ne devait pas le perdre puisqu'on restait sur trois victoires en quatre matches. Nous voilà confrontés à nouveau au doute, à l'inquiétude."

Le schéma à cinq défenseurs avec le retour de Jean Calvé au poste d'arrière droit semble avoir montré ses limites face au DFCO qui a parfaitement su déjouer le plan mis en place par l'entraîneur Jean Fernandez et qui avait donc fonctionné au Parc, face à Nice et Brest.

"Je suis persuadé que nous allons relever la tête. Ce qu'il nous manque, c'est de finir nos actions. Si l'on parvenait à concrétiser nos occasions, nous figurerions plus haut au classement", dit, assez pragmatique, le défenseur Salif Sané, ancien Girondin.

Le groupe, malgré 15 rencontres disputées en Ligue 1, continue d'argumenter sur le manque de joueurs techniques après les départs l'été dernier de cadres comme Youssouf Hadji ou Julien Féret.

"C'est sûr qu'avec leurs départs, on a perdu en efficacité. Ils tiraient l'équipe vers le haut. Ils nous manquent mais il faut que l'on parvienne à s'habituer à jouer sans eux", plaide Salif Sané.

Pourtant, même si le temps presse car l'ASNL est à nouveau relégable, les dirigeants nancéiens veulent rester confiants pour la suite malgré un calendrier difficile à gérer d'ici la trêve hivernale, avec notamment au programme Ajaccio, autre mal classé, et Marseille.

"La mayonnaise commence à prendre. On voit les contours d'une équipe qui se dessinent, le jeu a changé, il y a des bons enchaînements, un nouveau système", croit cependant Rousselot.

Dimitri Rahmelow, édité par Chrystel Boulet-Euchin et Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant