Ligue 1: Montpellier veut repartir face aux Verts

le
0
MONTPELLIER VEUT SE REPRENDRE FACE À SAINT-ÉTIENNE
MONTPELLIER VEUT SE REPRENDRE FACE À SAINT-ÉTIENNE

MONTPELLIER (Reuters) - Montpellier, qui vient de concéder pour la première fois cette saison deux défaites consécutives, entend rester au contact du Paris Saint-Germain lors de la réception de Saint-Etienne samedi pour la 29e journée de Ligue 1.

Montpellier s'est incliné d'abord à Nancy (1-0) en championnat le week-end dernier puis à Ajaccio contre le Gazélec (1-0) mercredi en quart de finale de la Coupe de France.

"J'ai eu honte de la prestation fournie", avoue l'entraîneur René Girard.

"En trois ans, c'est ma plus grosse déception. C'est une question de comportement et de professionnalisme. Il faut aller au bout sans donner le bâton pour se faire battre comme on a pu le faire contre Nancy et Ajaccio. Maintenant, on tire un trait, on a un match important contre Saint-Etienne", poursuit-il.

Rappelés à l'ordre par le président Louis Nicollin, venu parler aux joueurs jeudi avant la séance d'entraînement, les Héraultais savent qu'une réaction d'orgueil est indispensable.

En cas d'échec, ou même de match nul, ils risquent de laisser le Paris Saint-Germain, leader avec deux points d'avance, s'envoler en tête du classement et Lille (3e avec sept points de retard) se rapprocher dangereusement.

"Il va falloir se donner à fond encore plus que les matches précédents ", témoigne le meneur de jeu Younès Belhanda, absent depuis près d'un mois en championnat et qui sera titulaire.

"A dix journées de la fin, c'est là qu'on va voir si vraiment on est des hommes et cela commence contre Saint-Etienne", poursuit-il.

Impérial à domicile, où il n'a pas encaissé le moindre but en 2012, le club héraultais n'a concédé qu'un nul, contre Toulouse, et une défaite, contre Paris, en quatorze rencontres à la Mosson.

"Les jeux sont en train de se faire pour les places européennes et pour la relégation, explique Girard. Tout est serré et compliqué, à nous de nous adapter à cette marche-là."

"Il faut continuer à bosser, à nous de relever le défi. Le match de coupe qu'on n'a pas fait mercredi, on le fera contre Saint-Etienne", assure-t-il.

LA 100E DE GALTIER AVEC LES VERTS

Face aux Verts, les défenseurs Vitorino Hilton et Benjamin Stambouli, suspendus à Ajaccio après leur exclusion à Nancy, sont également de retour dans l'effectif.

A l'exception de Marco Estrada (cuisse) et de Geoffrey Dernis (genou), Montpellier sera donc au complet pour accueillir Saint-Etienne et son entraîneur Christophe Galtier.

Arrivé dans le Forez le 12 novembre 2008 avec Alain Perrin, Galtier a pris les commandes le 15 décembre 2009 et dirigera à Montpellier son 100e match de Ligue 1 avec Saint-Etienne.

"Tout club a besoin de stabilité pour progresser, analyse-t-il. L'ASSE mérite mieux que ce qui s'est fait lors de ces dernières saisons. (.) Il faut de la continuité pour être performant. Durer dans un club de Ligue 1 est une performance mais cent matches, ce n'est pas encore durer."

Il s'agit pourtant d'un "record" pour l'ASSE depuis son dernier retour en Ligue 1 en 2004. Elie Baup (76 matches), Laurent Roussey (51) et Alain Perrin (42) avaient tenu moins longtemps.

Pour son club, freiné dans sa quête de podium par le voisin lyonnais lors du dernier derby perdu à domicile (0-1), il faut désormais repartir de l'avant.

"Nous nous devons d'aller récupérer des points à l'extérieur", insiste l'entraîneur qui veut s'appuyer sur un précédent. Sitôt l'échec devant Evian Thonon Gaillard enregistré (2-0, le 3 mars), les Verts étaient allés à Valenciennes pour l'emporter (2-1, le 10 mars).

"Nous voulons continuer de jouer les trouble-fête dans le haut du classement", affirme Galtier.

"Il faut se ressaisir immédiatement, avertit le défenseur Jean-Pascal Mignot, suspendu lors du derby. Montpellier a un bilan exceptionnel à la maison (.). A nous d'être bien présents d'entrée."

Pour ce match, Christophe Galtier pourrait faire appel à Loic Perrin, son capitaine, blessé au genou en août dernier et qui vient de réintégrer le groupe la semaine dernière.

Avec André Assier à Saint-Etienne, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant