Ligue 1: Montpellier veut continuer à grandir

le
0

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER (Reuters) - Montpellier veut profiter de son déplacement à Valenciennes, samedi, pour conforter sa position de leader du championnat de France de football avec trois points d'avance sur le Paris Saint-Germain.

Montpellier n'a plus perdu en Ligue 1 depuis le 24 septembre contre Paris (3-0) et reste sur trois victoires, face à Marseille à domicile (1-0), à Sochaux (3-1) et la semaine dernière contre Lorient (4-0).

"Il n'y a pas de quoi sauter au plafond. C'est un capital confiance, cela donne de la sérénité et il faut qu'on continue. Le match de Valenciennes va être encore une étape pour continuer à grandir", explique René Girard, l'entraîneur de Montpellier.

"C'est marrant cette position de leader", sourit le défenseur Henri Bedimo. "C'est une bonne chose, et je pense qu'on ne peut que progresser dans cette situation, on ne joue pas avec le frein à main."

Avec une défaite, trois nuls et déjà quatre victoires à l'extérieur - contre cinq sur l'ensemble de la saison dernière -, le club héraultais réussit un bon début de saison hors de ses terres.

"Je ne suis pas à l'heure des bilans, ce n'est pas parce qu'on va perdre un match demain ou dans dix jours que cela va tout remettre en cause. Continuons à avancer, la philosophie est la même, et si cela se passe bien, on sera là", dit René Girard.

Sans s'être fixé de nouveaux objectifs en termes de points ou de classement, Montpellier est en revanche décidé à ne rien lâcher dans le travail aux entraînements et à s'améliorer dans le jeu.

VALENCIENNES DÉCIMÉ

"On est de plus en plus solides à l'extérieur, on a retenu les leçons des buts encaissés bêtement. On est une équipe joueuse, donc notre défaut est peut-être le manque de patience", dit Bedimo.

"On ne peut pas avoir des temps forts tout le temps, on l'a compris. On progresse de journée en journée, on n'a pas fini de montrer de belles choses à l'extérieur."

Face à une équipe de Valenciennes en difficulté, 17e du classement à égalité de points (14) avec deux relégables (Nancy et Nice), Montpellier peut compter sur sa force de frappe offensive, en particulier sur son attaquant international Olivier Giroud.

Une nouvelle fois buteur contre Lorient, il a également été passeur décisif à trois reprises.

A Valenciennes, où il a inscrit son premier but en Ligue 1 le 28 août 2010 (Montpellier l'avait alors emporté 1-0), Giroud retrouvera le coach nordiste Daniel Sanchez qui fut son entraîneur à Tours (2008-2010).

"On accueille le leader au moment où l'on n'a pas toutes nos forces, mais il faudra faire avec", concède Daniel Sanchez, qui devra composer avec de nombreux blessés et deux suspendus.

Ainsi, l'attaquant Grégory Pujol (adducteurs), les milieux Renaud Cohade (fracture de l'omoplate) et Matthieu Dossevi (adducteurs) ne rejoueront pas avant la trêve. Le milieu de terrain Carlos Sanchez (ischio-jambiers) est toujours incertain, alors que Nicolas Isimat-Mirin, tour de contrôle défensive de Valenciennes, et Mody Traoré, latéral droit, sont suspendus.

"Quand on y croit, il n'y a rien d'impossible. Cela doit être une source de motivation supplémentaire, de mobilisation, de solidarité. Ce n'est pas la première fois qu'on est confronté à cela pour des matches couperets", dit Daniel Sanchez comparant cette rencontre à un match à élimination directe.

"Et puis, en Coupe de France, il y a bien des équipes amateurs qui sortent des pros, alors pourquoi pas nous ?"

Avec Pierre Savary à Valenciennes, édité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant