Ligue 1: Montpellier trébuche à domicile face à Evian

le
0

PARIS (Reuters) - Montpellier a raté l'occasion de prendre le large en tête de la Ligue 1 en concédant le nul (2-2) sur son terrain

face à Evian TG mardi en match avancé de la 35e journée.

Les Héraultais, qui restaient sur huit victoires consécutives à la Mosson, ont bien failli l'emporter dans le temps additionnel mais

Souleymane Camara a vu son penalty arrêté par le portier adverse Stephan Andersen.

La contre-performance héraultaise donne au Paris Saint-Germain, deuxième à six points, l'occasion de revenir à trois longueurs du

leader en cas de succès à domicile mercredi face à Saint-Etienne.

Monpellier a largement dominé la première période sous l'impulsion de ses deux joueurs-clé, le meneur de jeu Younes Belhanda et

l'attaquant Olivier Giroud, meilleur marqueur du championnat qui a signé mardi son 21e but de la saison dans cette compétition.

A eux deux, ils ont mis au supplice l'arrière-défense de la formation haut-savoyarde dans laquelle le capitaine Cédric Barbosa, un

ancien de la Mosson, tentait de se mettre en évidence.

Mais les Héraultais ne sont parvenus à concrétiser leur supériorité qu'à l'approche de la mi-temps, et c'est à nouveau la paire

magique montpelliéraine qui a fait la différence.

Sur un corner tiré par Belhanda et repoussé des deux points par Stephan Andersen, la balle parvient à Giroud qui se fait agresser

par le portier d'Evian. Le penalty est transformé par Belhanda (42e) tandis qu'Andersen écope d'un carton jaune.

EVIAN EN TOUTE DÉCONTRACTION

Les locaux ont alors un petit instant de relâchement dont profite l'attaquant d'Evian Thomas Kahlenberg pour égaliser (44e).

Le début de seconde période ressemble largement à celui de la première, avec une occupation permanente du camp savoyard par

Montpellier.

Et c'est contre le cours du jeu que Kévin Bérigaud, bien servi par Barbosa, donne à l'heure de jeu l'avantage à la formation dirigée

par Pablo Correa, qui, assurée de son maintien en Ligue 1, joue en toute décontraction.

Montpellier ne se décourage pas, repart à l'attaque et se voit récompensé de ses efforts à six minutes de la fin du temps

règlementaire.

Sur un centre de Souleymane Camara parti à la limite du hors-jeu, Olivier Giroud signe son 21e but de la saison et permet au leader

de ne pas encaisser sa seconde défaite à domicile.

La fin de match tombe dans la confusion la plus totale, avec un carton rouge dans chaque camp (Belhanda et Cédric Mongongu)

consécutif à un penalty accordé à Montpellier dans les arrêts de jeu par l'arbitre Olivier Thual et raté par Camara.

Pascal Liétout, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant