Ligue 1: Montpellier retrouve le sourire à Nancy

le
0

PARIS (Reuters) - Après un été poussif, Montpellier a peut-être lancé sa saison samedi soir en s'imposant (2-0) sur la pelouse synthétique de Nancy à l'occasion de la 7e journée du championnat de France de football.

Le champion de France en titre n'a pas réalisé un grand match, mais il a assuré l'essentiel grâce à un premier but de son milieu de terrain Younes Belhanda (65e), puis une frappe soudaine de Souleymane Camara peu avant la fin du temps réglementaire (88e).

Alors que les Montpelliérains restaient sur deux défaites et un match nul toutes compétitions confondues, cette victoire, qui n'est que la deuxième en sept matches de Ligue 1, est de bon augure avant le difficile déplacement de mercredi à Schalke 04 en Ligue des champions.

Elle leur permet aussi de remonter à la douzième place provisoire du championnat avec huit points, alors que Nancy reste avant-dernier avec seulement quatre unités.

Les deux autres reléguables, Evian et Troyes, n'ont pas connu beaucoup plus de réussite au cours de cette soirée.

Les Troyens n'ont toujours pas gagné en championnat et même concédé leur cinquième défaite contre Toulouse (2-0), ce qui les laisse à la dernière place.

Un but de Wissam Ben Yedder (65e) puis un autre très heureux d'Emmanuel Rivière, qui a détourné un dégagement de la défense troyenne (72e), ont offert aux Toulousains ce succès qui leur permet de remonter à la cinquième place du classement.

Evian, de son côté, a longtemps cru infliger sa première défaite de la saison à Lorient après avoir rapidement ouvert le score par Saber Khlifa (8e).

Mais les Bretons, après plusieurs tentatives infructueuses, ont fini par égaliser grâce à Gilles Sunu sur un beau mouvement collectif (85e) et auraient même pu gagner si Benjamin Corgnet n'avait pas manqué son un contre un avec le gardien Stephan Andersen dans le temps additionnel.

Avec 13 points, Lorient reste néanmoins quatrième de la Ligue 1, une longueur devant Toulouse.

"IMPORTANT D'ARRÊTER L'HÉMORRAGIE"

Bastia, qui restait sur quatre lourdes défaites - 13 buts encaissés, deux marqués - en championnat, a enfin relevé la tête en obtenant le match nul à Nice (2-2).

Les locaux ont pourtant mené au score par deux fois, grâce à Dario Cvitanich (32e) et Renato Civelli (57e). Mais un beau coup-franc de Jérôme Rothen (42e) puis un but d'Anthony Modeste (70e) ont permis aux Corses de recoller.

"C'était important d'arrêter l'hémorragie", s'est félicité l'entraîneur corse Frédéric Hantz après la rencontre.

"La victoire en Coupe de la Ligue face à Metz (3-0, mardi) nous a fait du bien. Pour les promus, il y a souvent des cycles où il faut savoir faire front, et ce soir, on ramène un bon point."

Malgré ce match nul, Bastia recule à la 16e place du classement, avec 7 points. Nice n'en a qu'un de plus mais est onzième.

Le dernier match de la soirée a vu l'autre club corse, l'AC Ajaccio, remporter sa troisième victoire de la saison grâce à un unique but de Mehdi Mostefa en début de deuxième période (54e) contre Brest.

Ce succès étriqué (1-0) permet aux Corses de remonter provisoirement dans la première partie de tableau, à la huitième place, avec neuf points, juste devant leur victime du jour, qui compte le même nombre d'unités.

Dans l'après-midi, le PSG était remonté à la deuxième place en s'imposant assez tranquillement (2-0) contre Sochaux.

Dimanche, le leader marseillais, qui a remporté ses six premiers matches, se déplace à Valenciennes (12h00 GMT), tandis que Saint-Etienne reçoit Reims (15h00 GMT) et Lyon accueille Bordeaux (19h00 GMT).

Baptiste Bouthier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant