Ligue 1: Montpellier-PSG, un choc déjà suranné

le
0
MONTPELLIER-PSG, UN CHOC DÉJÀ SURANNÉ
MONTPELLIER-PSG, UN CHOC DÉJÀ SURANNÉ

PARIS (Reuters) - L'affiche de la douzième journée de Ligue 1 entre Montpellier et le Paris Saint-Germain aurait enthousiasmé la saison dernière.

Cette année, la donne a quelque peu changé : le champion en titre a perdu de sa superbe et son dauphin parisien, désormais leader du championnat, semble trop fort pour ne pas faire plier son futur adversaire à la Mosson.

Dans les autres rencontres programmées à partir de vendredi, les deux principaux poursuivants du PSG devraient passer sauf surprise un week-end paisible puisque Marseille accueille le 15e, Nice, et Lyon se déplace chez le 17e, Sochaux.

L'équipe en forme du moment, Saint-Etienne, reçoit l'avant-dernier, Troyes, qui reste sur trois matches sans défaite, et Toulouse, qui a manqué l'occasion lors de la précédente journée de prendre la tête du classement, accueille Ajaccio.

A Montpellier, les scènes de liesse sur la Place de la comédie en mai dernier semblent déjà surannées.

Le MHSC s'est incliné à cinq reprises en onze journées, alors qu'il avait perdu seulement six matches la saison dernière, et est 14e du classement.

En Ligue des champions, l'équipe entraînée par René Girard est éliminée de la course aux huitièmes de finale. Mardi, elle a pris l'eau au Pirée (3-1).

Cette nouvelle déconvenue en C1, qualifiée de "grande désillusion" par Younès Belhanda, va en tous cas permettre au club héraultais de tourner la page.

"Le plus important c'est de se concentrer à fond sur le championnat maintenant", estime ainsi le président-délégué Laurent Nicollin.

Et pour René Girard, la venue du PSG tombe à pic, même après cette défaite.

"Ce n'est peut-être pas plus mal de jouer une grosse cylindrée dans la foulée, la motivation ne sera pas difficile à aller chercher et cela permettra d'évacuer la déception de ce match", résume-t-il.

Pour la réception du club de la capitale, le technicien héraultais sera privé de ses deux défenseurs centraux habituels, Mapou Yang-Mbiwa, toujours suspendu, et Vitorino Hilton, blessé aux adducteurs.

"PEU DE TEMPS POUR GAMBERGER"

Du côté du PSG, défait pour la première fois de la saison en Ligue 1 le week-end dernier par Saint-Etienne (2-1), on assure que la large victoire mardi contre Zagreb en C1 (4-0) a prouvé que la défaite face aux Verts était "un accident".

"On joue tous les trois jours, ça laisse peu de temps pour gamberger. On a réussi à remettre les choses dans le droit chemin et c'est de bon augure avant le gros choc contre Montpellier", plaide le capitaine Christophe Jallet.

Les Parisiens joueront dimanche pour la deuxième fois de la saison en championnat sans leur vedette Zlatan Ibrahimovic, suspendu deux matches après son exclusion samedi dernier pour un mauvais geste sur Stéphane Ruffier.

L'absence du meilleur buteur du championnat (dix buts) entrouvre la porte pour Guillaume Hoarau, qui vient de marquer deux fois en deux rencontres, à moins que Carlo Ancelotti décide de jouer sans véritable pointe et titularise Nenê, remis d'une fracture à la pommette.

A plusieurs centaines de kilomètres de là, Lille, également éliminé de la Ligue des champions après avoir reçu une gifle sur la pelouse du Bayern Munich (6-1), va retrouver son public face à Brest.

Inoffensif en Europe, le Losc va mieux en Ligue 1 depuis quelques semaines et a pris dix points sur ses quatre derniers matches. Rudi Garcia souhaite d'ailleurs bien différencier les deux épreuves.

"Cloisonnons les compétitions. Il reste deux matches européens pour montrer qu'on vaut mieux que ce qu'on a montré jusqu'à maintenant et revenons au championnat, là où nous sommes bien en ce moment", explique l'entraîneur lillois sur le site internet du club (www.losc.fr).

Ses joueurs semblent plus circonspects, à l'image de Florent Balmont. "On verra samedi comment on peut se relever d'une telle correction", a-t-il confié après la déconvenue en Bavière.

Olivier Guillemain, avec Dimitri Moulins à Montpellier, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant