Ligue 1: Montpellier leader, Lille en Ligue des champions

le
0
Ligue 1: Montpellier leader, Lille en Ligue des champions
Ligue 1: Montpellier leader, Lille en Ligue des champions

PARIS (Reuters) - Plein de sang froid lundi soir, le leader Montpellier a faussé compagnie au Paris Saint-Germain et à Lille au sommet de la Ligue 1 en allant s'imposer à Rennes (2-0), à deux journées d'un dénouement qui promet encore du suspense.

Six jours après le match nul houleux face à Evian (2-2), les Héraultais ont démontré qu'ils avaient les nerfs suffisamment solides pour résister au retour de leurs deux concurrents et totalisent 76 points, soit trois de plus que le PSG.

En l'absence du maître à jouer Younès Belhanda, suspendu, les deux buts de Montpellier ont été inscrits par Souleymane Camara (26e) et Benoît Costil, le gardien rennais, dont le dos a expédié bien involontairement le ballon dans ses propres filets après une frappe de Rémy Cabella repoussée par le poteau (52e).

"Ce soir on a fait un match costaud. C'était intéressant de voir les joueurs réagir comme ça", s'est félicité l'entraîneur René Girard sans afficher la moindre euphorie en conférence de presse.

"Depuis le début de la saison, on est là", s'est-il borné à commenter.

Maintenu à cinq longueurs, Lille voit ses chances de sacre sérieusement compromises. En signant une victoire probante face à Caen (3-0), le champion en titre s'est toutefois assuré de finir la saison sur le podium et retrouvera donc le faste de la Ligue des champions la saison prochaine.

Forts de leurs onze points d'avance sur l'Olympique lyonnais, les Lillois disputeront au moins le tour préliminaire de la plus prestigieuse compétition européenne.

Dans ces conditions, le sprint haletant en tête connaîtra dimanche prochain un épisode qui pourrait être décisif: le déplacement de Lille à Montpellier pour le compte de la 37e et avant-dernière journée.

Le leader peut craindre l'armada lilloise, qui a fait savoir un peu plus tôt dans la journée qu'elle n'avait pas renoncé à l'ambition de se succéder à elle-même au palmarès de la Ligue 1.

Dès la deuxième minute de jeu, Dimitri Payet déboule dans la surface de réparation caennaise et élimine le défenseur adverse, mais finit par manquer le cadre.

LYON CONDAMNÉ À LA LIGUE EUROPA

A la 26e minute, c'est au tour d'Eden Hazard de partir à l'assaut des cages. Mais le jeune talent belge courtisé par les plus grosses écuries anglaises est fauché à l'entrée de la surface par le gardien normand Alexis Thébaux. Tulio de Melo convertit le penalty.

Dix minutes plus tard (36e), le longiligne attaquant brésilien s'illustre à nouveau en s'élevant au-dessus de la foule des défenseurs normands sur un corner.

Malheureux en début de match, Dimitri Payet trouve finalement les filets à son tour, à l'heure de jeu (60e). Le Réunionnais exploite idéalement une longue passe d'Eden Hazard, la 15e pour le Lillois depuis le début de la saison.

Cette cinquième victoire d'affilée pour les joueurs de Rudi Garcia condamne Lyon à disputer la Ligue Europa la saison prochaine. Le club rhodanien ne goûtera donc pas à la Ligue des champions, après douze campagnes consécutives.

En bas de tableau, la soirée a également souri à Sochaux, qui est sorti de la zone de relégation à la faveur de sa victoire face à Nancy (1-0).

La dernière place, laissée vacante par les Sochaliens, revient mécaniquement à Auxerre, lourdement battu à domicile par les Girondins de Bordeaux (4-2). A défaut de l'emporter, les Bourguignons ont sauvé les apparences en fin de match après avoir été mené 4-0 jusqu'à la 67e minute.

Les trois autres affiches au programme lundi, entre Lorient et Dijon, Saint-Etienne et Marseille, ainsi que Toulouse et Nice, se sont soldées par des matches nuls 0-0.

Simon Carraud, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant