Ligue 1: Montpellier attend Sochaux et pense au titre

le
0
MONTPELLIER REÇOIT SOCHAUX EN PENSANT AU TITRE
MONTPELLIER REÇOIT SOCHAUX EN PENSANT AU TITRE

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER (Reuters) - Montpellier, qui vise désormais ouvertement le titre, reçoit samedi en leader de la Ligue 1 Sochaux, toujours relégable mais en pleine renaissance.

A huit journées de la fin du championnat, le club héraultais ne se cache plus. A égalité de points avec le Paris Saint-Germain, mais avec une meilleure différence de buts et un match en plus à jouer, il sait que cette saison peut être sa saison.

Sans jouer le week-end dernier, son match à Marseille étant reporté au 11 avril, Montpellier a conservé la tête du classement grâce à la défaite de Paris à Nancy (2-1).

"Aujourd'hui, on a notre destin entre nos mains", apprécie l'entraîneur, René Girard.

Montpellier a profité des deux semaines sans match pour peaufiner sa condition physique, avec deux journées d'exercices sur la plage de La Grande-Motte (Hérault), afin d'aborder en confiance le sprint final.

L'objectif clairement assumé par les joueurs montpelliérains est de rester leader pour aller chercher un titre dont on parle depuis presque deux mois et qui semble désormais accessible.

"Si on n'y va pas là, on n'ira jamais", confirme le défenseur Cyril Jeunechamp.

"On ne peut plus dire qu'on joue la troisième ou la quatrième place, ce serait prendre les gens pour des imbéciles (...) Si on n'a rien à la fin, on sera bien dégoûté", poursuit-il.

"Il faut continuer à avancer pour ne pas se faire rattraper, se dire que l'on peut aller décrocher quelque chose de fabuleux", ajoute René Girard. "On n'a pas tous les ans la possibilité de le faire."

D'autant qu'en quelques jours, Montpellier peut très bien prendre le large. Le club de Louis Nicollin dispute trois matches (réception de Sochaux, puis déplacements à Marseille et Lorient) quand Paris et Lille n'en jouent que deux.

Et comme le PSG reçoit Marseille avant d'aller à Auxerre et que Lille, troisième à quatre points, se déplace à Brest avant d'accueillir Ajaccio, Montpellier pourrait en profiter.

"Il ne faut pas trop regarder, mais par contre, il faut foncer et se donner à 200% pour arracher tous les matches", témoigne Jeunechamp.

"Il faut qu'on essaie de profiter de tout ça", confie Girard. "C'est vrai qu'au bout, il peut y avoir une lueur supplémentaire par rapport à ce qui va se dessiner pour la fin."

SOCHAUX EN REGAIN DE FORME

Au stade de la Mosson, où le leader compte treize victoires pour un nul et une défaite en quinze rencontres, le coach héraultais se passera de son défenseur Garry Bocaly, suspendu, mais aussi de son attaquant Geoffrey Dernis, dont le retour à la compétition est prévu pour la semaine prochaine. L'attaquant Karim Aït-Fana est également incertain pour cette rencontre.

Montpellier débute donc cette série de trois matches par la réception d'un relégable en regain de forme.

Les Sochaliens, avant-derniers de Ligue 1 avec 30 unités, viennent de prendre neuf points sur 12 possibles, ne trébuchant qu'à Gerland (2-1) face à l'Olympique Lyonnais qui devait se reprendre pour poursuivre la difficile lutte en haut de tableau.

Pourtant, les Francs-Comtois ne parviennent pas à s'extirper de la zone de relégation malgré leur métamorphose opérée depuis le départ de l'entraîneur Mecha Bazdarevic remplacé par le tandem Éric Hély-Bernard Genghini.

"On ne se prend pas trop la tête avec ça", dit le milieu de terrain Ryad Boudebouz.

"Nous nous concentrons uniquement sur le match à venir. L'objectif, c'est le maintien. Et le douzième n'est aujourd'hui qu'à quatre points. Il faut absolument sortir de cette zone de relégation et de ne plus y retomber une fois que nous en serons sortis."

Un résultat face à Montpellier permettrait de conserver la dynamique et l'espoir lors du sprint final d'une équipe donnée pour morte à Noël, d'autant que le prochain déplacement aura lieu au Parc des Princes face au PSG, candidat au titre.

"Il faudra gérer le match à Montpellier comme nous l'avons fait face à Lyon: ne pas reculer, les presser haut et jouer de l'avant. C'est une équipe en confiance, qui veut gagner le titre, nous devons gagner pour nous maintenir. Ça va être un bon match", assure Boudebouz.

Le staff technique devra se passer jusqu'à la fin de la saison du buteur-maison, Edouard Butin, en rééducation après sa blessure au genou. Les défenseurs Damien Perquis et Jérémie Bréchet sont aussi absents tout comme le gardien de but, Teddy Richert, touché à l'oeil.

Avec Dimitri Rahmelow à Sochaux, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant