Ligue 1: Montpellier à Dijon sans Giroud ni Belhanda

le
0
LES MEILLEURES ATTAQUES ET MEILLEURS BUTEURS DE LA LIGUE 1
LES MEILLEURES ATTAQUES ET MEILLEURS BUTEURS DE LA LIGUE 1

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER (Reuters) - Montpellier sera privé de ses deux principaux atouts offensifs, Olivier Giroud et Younès Belhanda samedi à Dijon lors de la 26e journée de Ligue 1.

Buteur avec la France en Allemagne mercredi et meilleur marqueur du championnat (16 buts), Giroud est suspendu et ne sera pas du déplacement en Bourgogne.

Le leader de la Ligue 1 sera aussi privé de son meneur de jeu Younès Belhanda, blessé à la cuisse gauche.

Ces deux défections n'entament pas la détermination du coach montpelliérain, René Girard. "Dans une saison, il faut savoir se passer de tout le monde", explique-t-il.

"C'est toujours regrettable, mais on fera avec. On a d'autres arguments, cela donnera l'opportunité à d'autres de s'exprimer", précise-t-il.

Après son nul à Paris (2-2) et sa victoire sur Bordeaux (1-0), le club héraultais entame une série de rencontres face à des équipes en lutte pour le maintien (Dijon, Caen, Nancy).

Olivier Giroud a toujours été titulaire en championnat et n'a manqué qu'une seule rencontre cette saison en club, lors de la 7e journée, où il avait été préservé. Cela n'avait pas empêché Montpellier de l'emporter à Ajaccio (3-1).

Souleymane Camara, titulaire à dix reprises seulement depuis le début de la saison, pourrait débuter en pointe. A moins que John Utaka, habituel titulaire du couloir gauche, ne soit recentré à son poste de prédilection pour son 200e match en L1.

"C'est vrai que j'aime bien être dans l'axe, c'est plus facile, cela donne plus de liberté et de possibilités", avoue le Nigerian, buteur contre Paris et Bordeaux.

Touché à une cuisse lors de la rencontre face à Bordeaux, Belhanda a ressenti une douleur dans l'avion en se rendant au Maroc pour jouer en sélection et ne s'est pas entraîné de la semaine.

MONTPELLIER VEUT RESTER DEVANT

C'est donc sans ses deux meilleurs buteurs mais aussi sans ses trois meilleurs passeurs (Geoffrey Dernis est encore absent pour trois semaines) que Montpellier va tenter de conserver sa place de leader.

"Si on joue au football, c'est pour être devant. J'espère qu'on restera à cette place jusqu'à la fin", reconnait John Utaka en croisant des doigts. "On est devant, c'est comme ça, il faut assumer. On a un statut un peu différent, à nous d'être vigilants", insiste Girard.

"On veut rester en haut, d'autres ne veulent pas rester en bas", résume l'entraîneur montpelliérain avant d'affronter Dijon, une équipe aux performances en dents de scie.

A l'heure d'accueillir le leader, Dijon n'est pas des plus sereins. La semaine dernière avait été notamment marquée par une altercation entre l'attaquant Brice Jovial et le capitaine Abdoulaye Meïté lors d'un entraînement.

A la lutte pour le maintien, Dijon ne compte que trois points d'avance sur le premier relégable, Nancy, et entame, face à Montpellier, un mois de mars compliqué.

Les chocs face aux grosses cylindrées de la L1 vont s'enchaîner avec la réception de Paris puis un déplacement à Marseille, alors même que le club dijonnais n'a pas pris le moindre point, depuis le début de la saison, contre les huit premiers du championnat.

édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant