Ligue 1 : Monaco tenu en échec par Lille à domicile (1-1)

le
0
Ligue 1 : Monaco tenu en échec par Lille à domicile (1-1)
Ligue 1 : Monaco tenu en échec par Lille à domicile (1-1)

L'AS Monaco, tenu en échec par Lille (1-1) samedi au stade Louis-II pour la 4e journée de L1, n'a toujours pas gagné à domicile et n'a pas rassuré ses supporteurs, d'autant que Falcao, absent de dernière minute, semble sur le départ.

Même si Monaco n'a pas perdu, l'équipe de Leonardo Jardim reste très peu équilibrée. Les principes offensifs de l'entraîneur portugais n'ont visiblement pas encore été totalement assimilés par ses joueurs. Mais, au-delà du terrain, c'est en coulisses que le club tangue. En effet, la direction va très vite devoir statuer sur le cas Falcao, absent de dernière minute sans être blessé face à Lille.

Avant le coup d'envoi, les spectateurs ont pu le voir en grande conversation avec le directeur sportif de Monaco Luis Campos, venu lui-même le chercher dans les vestiaires. Puis, tranquillement assis dans les tribunes en compagnie de son agent Jorge Mendez, et de Vadim Vasilyev, vice-président du club, l'attaquant colombien a assisté à la rencontre.

Monaco la débutait d'ailleurs plutôt bien. L'équipe de la Principauté se créait sa première opportunité après une combinaison Ferreira Carrasco-Germain, au bout de laquelle ce dernier ne cadrait pas (12).

Mais Lille dans un 4-4-2 avec Ryan Mendes et l'attaquant Nolan Roux en pointe soutenus par le jeune Lopes, attendait sagement pour contrer. Ce fut le cas, dès la 18e minute. Mendes provoquait le duo Carvalho-Kurzawa placé très haut et se décalait sur la droite. Puis, il centrait en retrait pour Roux, dont la volée du droit battait Subasic (0-1, 18).

Le but de Nolan Roux pour Lille

L'entraîneur de Lille René Girard exclu par l'arbitre

Une fois de plus, la défense monégasque était prise en vitesse dans son dos. Une fois de plus, sans avoir été en danger, Monaco était mené.

Une autre percée de Gueye, ponctuée par une tentative non cadrée faisait monter les premiers sifflets du stade Louis-II (21). Si, par la suite, Monaco ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant