Ligue 1 : Monaco se relance en dominant Lens (2-0)

le
0
Ligue 1 : Monaco se relance en dominant Lens (2-0)
Ligue 1 : Monaco se relance en dominant Lens (2-0)

L'AS Monaco a engrangé trois points précieux mardi soir à domicile. Au stade Louis-II, les hommes de Leonardo Jardim ont battu Lens (2-0) grâce à un penalty inscrit par leur attaquant vétéran Dimitar Berbatov et un but splendide de Ferreira Carrasco en fin de match. Après leur défaite ce week-end à Rennes, ce succès replace les Monégasques dans la course aux places européennes. Les Lensois, eux, restent dans la zone rouge.

La soirée a pourtant failli mal tourner pour le vice-champion de France. Fabinho a d'abord trouvé la barre transversale sur un centre-tir (14e). Puis Riou, le portier artésien, a repoussé la belle frappe de Moutinho (16e). Inefficace, l'ASM va en plus perdre l'un des siens. Wallace, le jeune défenseur de 20 ans titularisé pour la première fois, commet une grosse faute sur Bourigeaud. 35e minute : l'arbitre sort le carton rouge. Quelques minutes plus tard, le joueur lensois, insuffisamment remis du choc, quitte les siens, remplacé par Cyprien (40e).

A onze contre dix, le promu lensois, en proie à de graves difficultés financières, se dit qu'il a une bonne chance de réaliser un joli coup dans la Principauté. Hélas pour lui, Le Moigne accroche Berbatov peu après l'heure de jeu dans sa surface de réparation. D'une frappe croisée du plat du pied, l'attaquant de 33 ans inscrit son troisième but de la saison en Ligue 1 (64e).

La joie des joueurs du Rocher est de courte durée. Quatre minutes après l'ouverture du score, Martial bouscule un Coulibaly pourtant hors-jeu. Penalty pour Lens ! Valdivia s'élance, mais Subasic repousse un ballon que l'attaquant des Sang et Or ne parvient pas à reprendre victorieusement.

Toulalan et ses coéquipiers résistent jusqu'au bout pour tenir ce résultat. Mieux, sur une action individuelle de grande classe, Ferreira Carrasco repique au centre afin d'enrouler une magnifique frappe du pied gauche. Riou ne peut que dévier le cuir dans ses propres filets (90e+3). Et Monaco ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant