Ligue 1 : Monaco gagne à Guingamp et met la pression sur le PSG

le , mis à jour à 21:03
0
Ligue 1 : Monaco gagne à Guingamp et met la pression sur le PSG
Ligue 1 : Monaco gagne à Guingamp et met la pression sur le PSG

Il n'y aura pas de troisième match de rang sans victoire pour Monaco. Sept jours après avoir été tenu en échec à Bastia (1-1) et quatre jours après avoir perdu à Manchester face à City (5-3) en huitième de finale aller de la ligue des champions, l'AS Monaco a renoué avec le succès à Guingamp (1-2), sur la piégeuse pelouse du Roudourou où sont tombés Parisiens, Marseillais et Lyonnais.

 

Le match :

Vingt-quatre minutes. C'est le temps qu'il aura fallu aux Monégasques pour atterrir de la planète Ligue des champions et pour revenir, avec sérieux, aux affaires courantes de la Ligue 1. Après une entame timide, les joueurs de Leonardo Jardim ont confirmé qu'ils étaient l'équipe la plus prolifique de Ligue 1 sur coup de pied arrêtés, lorsque Glik, à la réception d'un coup franc de Lemar dévié par Briand, a ouvert le score du bout du pied droit (24e).

 

Derrière, l'ASM a contrôlé la rencontre. Falcao, d'un retourné acrobatique parfait, manquait le break après un sauvetage sur sa ligne de Kerbrat. Les coéquipiers de Valère Germain ont ensuite reculé et laissé le ballon majoritairement aux Guingampais. Fabinho, auteur d'une panenka pleine de sang froid sur penalty (86e) a cru offrir une fin de match paisible aux siens, mais le but de Didot (89e), d'une frappe sèche du gauche devant la surface, aura continué de crisper le banc de touche de l'ASM jusque dans les tous derniers instants.

 

Le joueur : Kylian Mbappe

 

Sur le banc au coup d'envoi, Kylian Mbappe, dans la continuité d'un excellent match face à City, a réussi une entrée décisive, à la place d'un Valère Germain discret. Le jeune attaquant a amené beaucoup de profondeur à son équipe au moment où celle-ci se repliait sur elle-même. Il a également été décisif sur une ouverture de Fabinho dans le dos de la défense bretonne, en obtenant le penalty du break après avoir été déséquilibré par Johnsson (89e) dans la surface.

 

Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant