Ligue 1: Monaco devant, Lyon tenu en échec

le
0
LYON CONCÈDE LE MATCH NUL FACE À RENNES
LYON CONCÈDE LE MATCH NUL FACE À RENNES

PARIS (Reuters) - A une semaine d'un déplacement très attendu au Parc des Princes, l'AS Monaco a repris dimanche les commandes du championnat de France de Ligue 1 à la faveur d'une courte victoire 1-0 face au FC Lorient.

Invaincus en cinq journées, les Monégasques signent un quatrième succès et, avec 13 points au compteur, repoussent l'AS Saint-Etienne à un point et le PSG à deux.

Nice est de son côté allé chercher sa première victoire de la saison à l'extérieur en s'imposant 2-0 sur la pelouse de Lille, qui a subi pour sa part son premier revers de la saison à domicile.

L'OGC Nice est désormais sixième avec huit points, comme Reims qui la devance au classement à la différence de buts.

Au stade Louis-II, le succès de l'équipe de Claudio Ranieri s'est très vite dessiné dimanche après-midi.

Après une première alerte sur un coup franc de Moutinho (2e), le Colombien Radamel Falcao provoquait et transformait à la 6e minute un penalty sifflé pour une faute dans la surface du gardien lorientais Fabien Audard.

En début de deuxième mi-temps, les Monégasques étaient tout près de faire le break, d'abord par Falcao, esseulé dans la surface, puis sur un tir contré de Lucas Ocampos après un coup franc mal dégagé par la défense lorientaise.

A l'heure de jeu, Falcao cédait sa place sur l'aire de jeu à Emmanuel Rivière. Le jeune attaquant, auteur d'un tonitruant début de saison (5 buts), restait cette fois muet.

"UN MATCH DE COSTAUDS"

En fin de match, les Merlus, moins recroquevillés en défense, se procuraient quelques situations sans jamais toutefois mettre véritablement en danger la défense monégasque, à l'image d'une percée de Vincent Aboubakar dans le temps additionnel repris par Eric Abidal.

Lors de l'avant dernière rencontre de la cinquième journée, un autre goleador sud-américain, l'attaquant argentin de Nice Dario Cvitanich n'a eu besoin que d'une mi temps pour donner l'avantage aux Aiglons.

Il a ouvert le score à la 20e minute contre le cours du jeu d'une grosse frappe du droit, après une talonnade de Christian Brüls, avant de doubler la mise juste avant la pause sur une nouvelle passe du milieu de terrain belge.

"On a su marquer au bon moment mais derrière, il a fallu résister. C'était un match de costauds et c'est bien pour la solidarité", a dit Claude Puel, l'entraîneur niçois, au micro de BeIn sport.

Lors du dernier match au programme de la cinquième journée, Lyon n'a pas vraiment redressé la barre. Après quatre défaites de rang toutes compétitions confondues, l'OL n'est pas parvenu à renouer avec la victoire et a dû, sur son terrain de Gerland, se contenter du partage des points avec Rennes (0-0).

L'équipe de Rémi Garde a pourtant eu plusieurs occasions, notamment en deuxième mi-temps, la plus nette étant une magnifique frappe de Bafétimbi Gomis à la 67e minute, qui a vu le ballon s'écraser sur la transversale.

"Après quatre défaites consécutives, on est entré un peu timoré (...) mais on a montré un beau visage", a dit Gomis, qui a également dévissé une tête dans le dernier quart d'heure.

Vendredi soir, le PSG avait ouvert le bal en s'imposant facilement à Bordeaux (2-0).

Samedi, Marseille n'a pu faire mieux qu'un nul 1-1 à Toulouse, qui était lanterne rouge au coup d'envoi de la 5e journée. Saint-Etienne est allé de son côté chercher une victoire convaincante à Valenciennes (3-1), avec deux buts de Benjamin Corgnet, ses premiers sous le maillot vert.

Monaco et le PSG, les deux plus gros budgets de la L1 et les seuls clubs encore invaincus, auront l'occasion d'en découdre lors du choc de la sixième journée, dimanche prochain au Parc des Princes.

Henri-Pierre André et Chrystel Boulet-Euchin, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant