Ligue 1 : Monaco déroule face à Toulouse

le
0
Ligue 1 : Monaco déroule face à Toulouse
Ligue 1 : Monaco déroule face à Toulouse

Monaco s'est imposé à Toulouse grâce à un doublé de Berbatov (2-0), vendredi soir en ouverture de la 17e journée de L1, et a parfaitement préparé son rendez-vous crucial de mardi, à domicile face au Zenit Saint-Petersbourg, en Ligue des champions.

Grâce à ce deuxième succés de rang en L1, une première depuis plus de deux mois, Monaco recolle aux places d'honneur (7e) tout en faisant le plein de confiance alors qu'il lui faudra au minimum assurer le point du match nul, mardi lors de la réception du Zenit Saint-Pétersbourg, à l'occasion de son dernier match de poule de Ligue des Champions.

Toulouse, battu pour la troisième fois de la saison à domicile, confirme de son côté son irrégularité chronique trois jours après sa victoire à Nantes (2-1).

Privé de Carvalho, Kurzawa, Kondogbia, blessés, mais aussi de Wallace, suspendu, Leonardo Jardim avait finalement choisi de faire redescendre Toulalan en défense centrale et de positionner Raggi sur le côté gauche de sa défense.

Après vingt minutes de jeu, où il ne s'est absolument rien passé de part et d'autre, la première occasion était monégasque. Sur une louche parfaite de Moutinho, Bernardo Silva, sur le côté gauche, voyait sa tentative repoussée sur sa ligne par Spajic après avoir pris le meilleur sur Ahamada (25).

Face à la 17e défense de L1, qui a modifié son schéma tactique à Nantes, en revenant à quatre défenseurs - au détriment de son 3-5-2 en vigueur depuis 18 mois - l'ASM insistait dans l'axe et Martial, d'une belle frappe, obligeait Ahamada à une parade décisive (34).

 Le Zenit Saint-Petersbourg en ligne de mire

Supérieurs techniquement, les hommes du Rocher ont logiquement été récompensés de leur emprise juste avant la pause grâce à une magnifique inspiration de Berbatov, auteur de son quatrième but de la saison sur un extérieur du pied droit plein d'audace après un centre de Martial (1-0, 44e).

Monaco aurait pu se mettre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant