Ligue 1 : Monaco 3e et en Ligue des Champions, Marseille en Ligue Europa

le , mis à jour le
0
Ligue 1 : Monaco 3e et en Ligue des Champions, Marseille en Ligue Europa
Ligue 1 : Monaco 3e et en Ligue des Champions, Marseille en Ligue Europa

Puisque Monaco, Marseille et Saint-Etienne se sont tous imposés ce samedi soir, l'ordre n'a pas bougé dans la course à la 3e place. Les Monégasques décrochent le dernier accessit pour la Ligue des champions, derrière Paris et Lyon, pendant que Marseillais et Stéphanois se qualifient pour la Ligue Europa.

Monaco a tremblé

L’AS Monaco n'a pas failli à sa mission à Lorient (1-0), malgré quelques frayeurs face aux partenaires de Jordan Ayew. L'équipe de Leonardo Jardim a rapidement trouvé la faille dans la défense lorientaise, prise à défaut par une passe latérale de Bernardo Silva. A la réception, Yannick Ferreira Carrasco a profité d'une légère erreur de Benjamin Lecomte, qui a laissé filer le ballon entre ses jambes (20e). Le portier des Merlus s'est bien rattrapé par la suite en détournant le penalty d'Anthony Martial au retour des vestiaires. Monaco aurait déjà pu bénéficier de deux penalties en première période (28e, 45e) mais Tony Chapron n'avait pas bronché. Éliminé en quarts de finale cette saison par la Juventus Turin, l'ASM va donc retrouver la Ligue des champions la saison prochaine. Mais il devra passer par le tour préliminaire puis les barrages pour retrouver la phase de poules. «On aurait dû avoir deux penaltys en première mi-temps, on en rate un en deuxième un, déclare Jérémy Toulalan sur Canal+. Le principal c'est d'avoir gagné. Toute la saison a été comme ce soir, à l'arrachée. Mais c'est l'état d'esprit qui a fait la différence.»

Un Vélodrome dissipé

A Marseille, on a joué les prolongations face à Bastia (3-0), la faute à des projectiles lancés sur le terrain par les supporters marseillais, qui ont forcé l'arbitre à retarder de quinze minutes la reprise du match après la pause. Tout allait pourtant très bien pour l'OM. Il menait de deux buts grâce à Dimitri Payet (15e) et à l'infortuné Djiku, qui avait détourné dans son but (39e) une frappe lointaine de Morel. Pendant cinq ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant