Ligue 1: Michel Bastos évite à Lyon une première défaite

le
0
ÉVIAN TIENT LYON EN ÉCHEC 1-1
ÉVIAN TIENT LYON EN ÉCHEC 1-1

PARIS (Reuters) - En tenant l'Olympique lyonnais en échec vendredi (1-1), Evian a infligé aux joueurs de Rémi Garde, victorieux de leurs deux premiers matches, un premier coup d'arrêt en ouverture de la troisième journée de Ligue 1.

A 150 km de leur bases, les Lyonnais n'ont pas réussi à contenir les offensives des Savoyards, au point d'encaisser le premier but, signé Cédric Barbosa à la 57e minute sur un centre bien dosé de Yannick Sagbo.

Michel Bastos leur a toutefois évité une première défaite grâce à un coup franc surpuissant (74e) et a prouvé au passage qu'il restait impliqué malgré les rumeurs insistantes de transfert.

Le Brésilien, en contact avec le club émirati d'Al-Ain, avait déjà suggéré six jours plus tôt qu'il n'avait pas qu'une valeur marchande en donnant l'avantage à Lyon face à Troyes grâce à un spectaculaire retourné acrobatique (4-1).

Il a récidivé face à Evian. Entré en jeu à la 63e minute, il s'est aussitôt montré dangereux en adressant un bon centre à Bafétimbi Gomis, qui a buté sur le gardien Bertrand Laquait.

Puis l'ancien Lillois, arrivé en 2009 contre la somme de 18 millions d'euros, a marqué. Ce but précieux a permis aux Lyonnais de sortir de leur torpeur qui les tétanisait, notamment en première période.

"SANS ÊTRE BRILLANT..."

Comme le symbolise le cas Bastos, le début de saison de Lyon, prêt à alléger sa masse salariale, est perturbé par les rumeurs en tout genre.

Jeudi, le club est tombé d'accord avec les Espagnols de Valence pour la cession de son arrière gauche Aly Cissokho. Et le vétéran Cris, à qui les dirigeants montrent la sortie, n'a pas foulé la pelouse d'Annecy vendredi.

"La première mi-temps était assez fermée, on a eu du mal à trouver de la largeur et de la profondeur (...). En deuxième mi-temps c'était un peu plus débridé", a commenté en conférence de presse Rémi Garde.

"Sans être brillant, on est revenu sur un superbe coup-franc de Michel mais aussi parce que toute l'équipe a montré pas mal de bonne volonté", s'est-il réjoui.

Fort de ses deux victoires inaugurales, dont une contre Rennes pour sa rentrée, Lyon reste provisoirement en tête du classement avec sept points.

Mais le club est désormais sous la menace notamment de Marseille, qui se déplace à Montpellier dimanche, et de Bordeaux, qui va défier le Paris Saint-Germain le même jour.

Ce résultat offre par ailleurs aux joueurs d'Evian, l'une des équipes surprises de la dernière saison, son premier point depuis la reprise. Le club s'était incliné coup sur coup face à Bordeaux (3-2) et Brest (1-0).

"Il y a toujours des petits regrets, mais je suis content de ce que l'équipe a montré", a commenté Pablo Correa, l'entraîneur d'Evian. "L'équipe monte en puissance. Il faudra beaucoup travailler pour rattraper le petit retard qu'on a pris."

Simon Carraud, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant