Ligue 1: Marseille va "regarder les autres jouer"

le
0
MARSEILLE VA "REGARDER LES AUTRES JOUER"
MARSEILLE VA "REGARDER LES AUTRES JOUER"

MARSEILLE (Reuters) - Marseille va pouvoir s'offrir le luxe de "regarder les autres jouer" après s'être imposé vendredi 1-0 face à Bordeaux pour conforter sa place de deuxième au classement de la Ligue 1.

"C'est toujours mieux d'avoir gagné et de regarder les autres jouer", se réjouissait Elie Baup, l'entraîneur de l'OM, à l'issue de la rencontre.

"Mais on a des confrontations directes avec des équipes qui veulent se qualifier en coupe d'Europe. On fera les comptes à la fin", a-t-il ajouté, prudent, même si son équipe compte désormais quatre longueurs d'avance sur Lyon, troisième.

L'entraîneur de l'OM apprécie particulièrement l'assise défensive retrouvée de son équipe avec un seul but encaissé sur les cinq derniers matches, série d'invincibilité en cours.

"Je note la solidité que notre équipe dégage mais aussi cette dynamique et cette idée de ne rien lâcher. On n'était pas tout le temps dans le tempo du match mais on a su préserver l'essentiel", a encore dit Baup.

Face à Bordeaux, le club marseillais s'est de nouveau imposé par la plus courte des marges, pour la 10e fois de la saison, grâce à un but inscrit par André-Pierre Gignac en fin de première période.

"On avait pourtant l'impression que l'on n'était pas inférieur à cette équipe mais ils ont réussi à marquer un but. Pour notre part, on est pénalisé par notre inefficacité qui nous fait perdre ce genre de match", a regretté l'entraîneur de Bordeaux, Francis Gillot.

"En championnat, on se traîne et on est à notre place aujourd'hui dans le ventre mou du classement", a-t-il ajouté, précisant que son équipe se concentrait désormais sur la coupe de France pour laquelle Bordeaux doit disputer un quart de finale à Lens.

Dans l'attente de son prochain déplacement le week-end prochain à Lille, Marseille savoure donc avec gourmandise une position d'observateur privilégié lors d'une fin de semaine qui pourrait permettre au club phocéen de creuser davantage les écarts avec ses poursuivants.

Jean-François Rosnoblet, édité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant