Ligue 1 : Marseille s'impose à Montpellier devant Bielsa

le
0
Ligue 1 : Marseille s'impose à Montpellier devant Bielsa
Ligue 1 : Marseille s'impose à Montpellier devant Bielsa

C'est une victoire qui tombe à pic. Les Marseillais se sont imposés vendredi soir à Montpellier (3-2) lors de la 33e journée de Ligue 1, sous les yeux de l'entraîneur argentin Marcelo Bielsa, présent dans les tribunes de la Mosson et pressenti pour prendre la succession de José Anigo sur le banc olympien la saison prochaine.

Cela faisait trois mois que les Provençaux ne s'étaient pas imposés à l'extérieur, et cinq mois qu'ils n'avaient pas enchaîné deux succès en championnat. Après sa victoire contre Ajaccio la semaine dernière (3-1), avec ces trois points supplémentaires, l'OM remonte à la 5e place, à égalité avec Lyon.

14e but de Gignac

La victoire fut acquise au terme d'une rencontre haletante grâce à un but de Dimitri Payet inscrit à la dernière minute de jeu (89e). Auparavant, les hommes de José Anigo avaient ouvert le score juste avant la pause par Mathieu Valbuena, d'une demi-volée en extension qui lobait Jourdren, le portier héraultais (42e).

Après le repos, les cadres de Montpellier se réveillaient, notamment Rémy Cabella, donné partant la saison prochaine, qui égalisait après un beau travail de Niang (1-1, 48e). L'embellie héraultaise était de courte durée: après plusieurs chaudes alertes, Gignac, au second poteau, reprenait du plat du pied un centre de Dja Djédjé et inscrivait son 14e but de la saison.

Le PSG peut-être champion ce week-end

La défense marseillaise allait pourtant craquer encore sur une nouvelle incursion de Cabella, dont Mandanda ne pouvait que repousser le tir dans les pieds de Samson, entré en jeu juste deux minutes plus tôt (2-2, 79e). Avant que Payet ne donne un dernier avantage, décisif cette fois, aux Olympiens, pour le bonheur de Bielsa.

La 33e journée se poursuit samedi et dimanche et pourrait voir le PSG remporter son deuxième titre consécutif de champion de France, le quatrième de son histoire (après 1986, 1994 et 2013), si son dauphin Monaco s'incline à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant