Ligue 1 : Marseille reprend les commandes en dominant Metz (3-1)

le
0
Ligue 1 : Marseille reprend les commandes en dominant Metz (3-1)
Ligue 1 : Marseille reprend les commandes en dominant Metz (3-1)

L'Olympique de Marseille a récupéré son fauteuil de leader de la Ligue 1 dimanche soir. Les joueurs de Marcelo Bielsa ont dominé Metz (3-1) au Vélodrome, signant un huitième succès d'affilée à domicile cette saison. L'OM reprend son point d'avance sur le PSG, vainqueur samedi de Nantes (2-1) au Parc des Princes.

Les Marseillais ont toutefois eu toutes les peines du monde pour se défaire du valeureux promu messin. Avec l'ouverture du score de la tête d'André-Pierre Gignac, juste avant la mi-temps (43e), ils pensaient sans doute avoir fait le plus dur. Malheureusement pour eux, un but chanceux de Florent Malouda au retour des vestiaires (46e) relançait totalement la partie.

Peu avant l'heure de jeu, André Ayew a redonné l'avantage aux Olympiens (59e) en reprenant victorieusement une frappe de Romao repoussée par le poteau gauche du but lorrain. Le Ghanéen a ainsi signé son retour de blessure par un but décisif. «On a cette culture de l'attaque et cette volonté de marquer pour creuser l'écart», a expliqué Rod Fanni au micro de Canal+. «On a été moins solides qu'à l'accoutumée, a-t-il avoué. Il faut remettre un peu plus de sérieux.»

Les sauts de joie de Bielsa

L'OM en a eu toutefois suffisamment pour maintenir son adversaire à distance. Mieux, d'un amour de ballon piqué, Dimitri Payet a inscrit un troisième but pour les Phocéens. «Cela montre qu'on a du caractère, s'est-il félicité. Quand c'est dur, on y va.» L'ancien Stéphanois a toutefois prévenu : «Il faut qu'on s'améliore. Il y a des imperfections.» Elles n'empêchent pas cet OM-là d'être au sommet de la Ligue 1 au soir de la 17e journée.

«C'est un match dans lequel on a eu du mal à bien jouer, a concédé Marcelo Bielsa. D'avoir sécurisé une victoire si importante, c'était une nécessité et cela génère de la satisfaction.» De quoi donner des idées titres à certains : «Etre champions serait un véritable exploit, mais on ne va pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant