Ligue 1: Marseille peu convaincant face à Caen

le
0
Ligue 1: Marseille peu convaincant face à Caen
Ligue 1: Marseille peu convaincant face à Caen

MARSEILLE (Reuters) - Quatre jours après sa victoire en Coupe de la Ligue, Marseille est retombé dans ses errements mercredi en concédant le match nul (1-1) à domicile face à Caen lors de la 32e journée de Ligue 1.

Dans un Stade-Vélodrome qui hésitait entre indifférence et sifflets, l'OM a été incapable de s'imposer sur son terrain et n'a pas gagné en championnat depuis plus de trois mois et un succès à domicile face à Lille (2-0) le 15 janvier.

Loïc Rémy sur penalty a répliqué à la 26e minute à l'ouverture du score à la 12e minute par le Caennais Frédéric Bulot.

Après ce résultat, Marseille reste 10e avec 41 points tandis que Caen se hisse à la 15e place avec 34 points, mais avec seulement un point d'avance sur le premier relégable, Sochaux.

Malgré le succès samedi en finale de la Coupe de la Ligue (1-0 après prolongation), et la présentation du trophée au public, le Stade-Vélodrome sonne creux au coup d'envoi et les supporters sont bien discrets.

Caen, un club habitué aux combats pour le maintien en fin de saison, prend donc l'initiative sous l'impulsion de Frédéric Bulot, l'homme en forme côté normand.

Les Marseillais ratent leur entame de match, à l'image de Nicolas Nkoulou, pourtant remarquable lors de ses dernières prestations.

La relance du défenseur central camerounais est contrée par l'avant-centre caennais M'Baye Niang, qui centre en bout de course pour Bulot dont la reprise en deux temps vient à bout de Steve Mandanda (1-0, 12e).

MAIN DE RAINEAU

Apathique pendant le premier quart d'heure, l'OM commence à sortir de sa torpeur et obtient un coup franc bien placé pour faute de Grégory Proment sur Bruno Cheyrou.

Mathieu Valbuena le tire et le gardien normand Alexis Thébaud repousse en cloche des deux poings. C'est le moment que choisit le défenseur latéral gauche Alexandre Raineau pour contrôler la balle de la main dans la surface.

Le penalty indiscutable est transformé par Loïc Rémy (1-1, 26e), qui signe son 11e but de la saison en Ligue 1.

A la reprise, Caen se fait de plus en plus prudent, à l'exception de Bulot qui sort de sa coquille pour venir inquiéter Mandanda.

Les Normands restent cependant menaçants sur contre et Mandanda doit s'employer sur une percée de Pierre-Alain Frau.

Conscient qu'il faut insuffler du sang neuf, Didier Deschamps bouleverse son dispositif offensif en faisant entrer à l'heure de jeu Jordan Ayew et André-Pierre Gignac à la place de Loïc Rémy et Brandao.

Les joueurs phocéens poussent, mais sans parvenir à créer un véritable danger, malgré les exhortations de Deschamps sur le banc de touche et l'activité de Valbuena.

L'OM s'en remet à des tentatives individuelles, comme ce slalom de Jordan Ayew qui, plutôt que de transmettre le ballon à Valbuena démarqué, expédie un tir dans les nuages.

Des sifflets accueillent l'entrée en jeu de Jérémy Morel à la place de Cesar Azpilicueta, ultime et vaine tentative de l'entraîneur pour relancer une équipe qui restera atone jusqu'au bout.

Pascal Liétout, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant