Ligue 1: Marseille perd la tête à Troyes

le
0
MARSEILLE PERD LA TÊTE À TROYES
MARSEILLE PERD LA TÊTE À TROYES

PARIS (Reuters) - Les joueurs de l'Olympique de Marseille ont beaucoup perdu dimanche soir à Troyes: André-Pierre Gignac victime d'une fracture au pied, leur match de la neuvième journée (1-0) et la tête de la Ligue 1, au profit du Paris Saint-Germain.

Ce résultat fait en revanche le bonheur des Troyens qui étaient derniers avant le coup d'envoi et n'avaient pas gagné le moindre match de championnat depuis leur remontée dans l'élite cette saison.

Autant dire que le CV des Troyens n'avait pas de quoi faire frémir leur adversaire du soir qui pouvait se contenter d'un match nul pour reprendre son bien au PSG, vainqueur de Reims samedi (1-0) et passé devant à la différence de buts.

Le match semblait suivre ce scénario. Jusqu'à la 89e minute et un but du vétéran Benjamin Nivet d'une frappe au ras du sol à la suite d'un corner.

"Avec deux points au compteur après huit journées, c'est vraiment très compliqué dans les têtes (...) C'est une délivrance, un soulagement de gagner ce soir", a reconnu le héros troyen de la soirée, au micro de Canal +.

"Je suis à 35 ans, j'essaie de prendre le maximum de plaisir sur un terrain de foot."

Certes, l'ancien Caennais a joué un mauvais tour aux Marseillais mais ces derniers sont tout aussi responsables parce qu'ils n'ont pas réussi à bousculer les Troyens, faute d'adresse devant le but.

GIGNAC BLESSÉ

La sortie sur blessure à la 23e minute du meilleur buteur du club depuis la rentrée, André-Pierre Gignac, ne les a pas aidés. Sur une mauvaise réception, l'avant-centre enfin efficace à l'OM s'est fracturé le cinquième métatarse du pied gauche.

Doublure de luxe, Loïc Rémy a manqué de réussite dès qu'il s'est approché du but, comme à la 56e minute, lorsqu'il a piqué une tête au second poteau. Le ballon a rebondi sur le sol avant de passer au-dessus des buts.

Après le but troyen, les Marseillais sont repartis à l'assaut et Loïc Rémy a brièvement cru avoir inscrit son premier but de la saison mais il a été refusé pour hors-jeu.

"Je regrette vraiment qu'on attende de prendre une claque pour réagir", a déploré Rod Fanni sitôt le coup de sifflet final donné. "On n'a pas fait tout ce qu'il fallait pour l'emporter", a-t-il ajouté, tout en retenant cette "bonne leçon".

Ses coéquipiers, qui planaient en début de saison avec six victoires en six matches, n'ont empoché qu'un point lors de leurs trois dernières sorties: deux défaites, contre Valenciennes et Troyes, et un nul contre le PSG.

Mission pour l'entraîneur Elie Baup: retrouver la clef du succès avant le déplacement à Mönchengladbach jeudi en Ligue Europa et la réception de Lyon dimanche prochain. En cas de défaite, ils perdraient encore au moins une place.

Simon Carraud, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant