Ligue 1: Marseille, Lyon et Toulouse dans le dur

le
0

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Marseille, Lyon et Toulouse ont perdu cette semaine en Coupe de la Ligue et si les trois principaux poursuivants du leader parisien ne veulent pas laisser filer le PSG, ils ont tout intérêt à vite faire passer leur gueule de bois.

Les soirées de mardi et de mercredi ont été dures pour certains prétendants aux places d'honneur en Ligue 1 en fin de saison.

Au Parc des Princes, celle de mercredi a même pris des airs de cauchemar pour l'Olympique de Marseille, pour l'heure troisième du championnat avec un match en retard.

Le triple tenant du titre s'est fait éliminer par l'équipe bis du PSG (2-0), a perdu André Ayew sur blessure et a vu Rod Fanni sanctionné d'un carton rouge sévère synonyme de suspension pour le déplacement de dimanche à Ajaccio.

Au-delà de la colère froide née de l'arbitrage litigieux de cette rencontre, l'OM a enregistré une troisième défaite consécutive toutes compétitions confondues.

Et face aux Corses, qui restent invaincus sur leur pelouse, il y a comme une obligation à briser cette spirale négative, sous peine de vraiment plonger dans la sinistrose.

"En ce moment, on est un petit peu à la peine au niveau de l'effectif. Avec les blessures qui s'ajoutent, cela devient un peu compliqué mais il faut faire avec", reconnaît Loïc Rémy.

"Tout n'était pas à jeter (contre le PSG). Il y a d'autres échéances et surtout le championnat, qui est primordial", a-t-il ajouté, confiant sur la capacité de son club à rebondir.

L'autre équipe en forme du moment, Lyon, a sombré sous la pluie à Nice, battu 3-1 à cause d'une défense en carton et à des erreurs individuelles en cascade.

"Trois buts sur coups de pied arrêtés, c'est une chose dont on ne se remet pas", a résumé l'entraîneur Rémi Garde.

"Ce n'est pas professionnel", a estimé pour sa part le défenseur croate Dejan Lovren.

LE PSG VA RETROUVER SES CADRES

Séduisant dans le jeu depuis le début de la saison, l'OL, quatrième du classement avec un match en retard, encaisse encore trop de buts pour être crédible lorsqu'il affirme pouvoir rivaliser avec le PSG.

Dimanche, face à Bastia, Lyon tentera donc de régler ce problème récurrent et de continuer à soigner ses statistiques à domicile face au club corse. En 26 rencontres de Ligue 1, l'OL s'est en effet imposé à seize reprises pour neuf matches nuls et une seule défaite concédée.

Le dauphin du PSG au classement, Toulouse, qui n'avait plus perdu depuis mi-septembre, a vu son invincibilité s'envoler dans le Grand Stade de Lille (1-0), à la 117e minute d'un match bloqué à 0-0 à la fin du temps réglementaire.

Les Violets espèrent panser leurs plaies dimanche sur la pelouse d'un autre éliminé de la Coupe de la Ligue, Bordeaux, dans le cadre du derby de la Garonne. Avec dans un coin de la tête, l'idée de ne pas trop laisser le PSG s'échapper en tête de la Ligue 1.

Au final, il n'y a guère que le club de la capitale qui ait passé une excellente semaine.

Carlo Ancelotti a fait reposer ses cadres: Zlatan Ibrahimovic, Salvatore Sirigu, Mamadou Sakho et Marco Verratti. Et ceux qui ont joué ont marqué des points ou ont fait taire certaines critiques, à l'image de Javier Pastore, auteur d'une prestation solide.

Samedi, au Parc des Princes, Saint-Etienne tentera de contrarier le PSG. Avec quelques arguments: ceux d'une équipe joueuse, efficace offensivement et surtout invaincue depuis sept matches.

Dans les autres rencontres de cette 11e journée, Lille, encore convalescent, se déplace sur la pelouse d'Evian-Thonon-Gaillard, le champion Montpellier se rend à Troyes et Nice accueille Nancy dans le match des mal classés.

Edité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant