Ligue 1: Lyon veut passer à autre chose

le
0
LYON VEUT SE RESSAISIR CONTRE RENNES
LYON VEUT SE RESSAISIR CONTRE RENNES

par André Assier

LYON (Reuters) - Après plusieurs semaines proches du cauchemar, l'Olympique lyonnais veut croire à un rebond contre Rennes, dimanche, en comptant de nouveau sur les anciens bannis de retour en grâce, Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand.

L'espoir de retrouver la Ligue des champions brisé par la Real Sociedad en barrages, Lyon doit se reprendre en Ligue 1 pour oublier deux revers de suite fin août.

Si le premier, face à Reims (1-0), pouvait être mis sur le compte d'un soir de malchance sous la pluie, le suivant chez le voisin d'Evian (2-1) avait quelque chose de plus spectaculaire et de plus inquiétant.

D'ordinaire placide, l'entraîneur Rémi Garde avait alors pesté contre la suffisance de sa jeune troupe.

"Pour agir il faut avoir conscience des choses, j'ai essayé simplement d'amener cette prise de conscience", a expliqué cette semaine en conférence de presse le technicien, souvent maître de ses émotions.

"Mes comportements ne sont pas calculés. La colère qui m'a envahi était naturelle et spontanée, et je ne vis pas avec la colère. Chaque jour à besoin d'un autre comportement", a-t-il dit à la presse.

"Mais je l'ai dit, je n'ai pas passé l'éponge et j'ai du mal à oublier ce qui s'est passé à Evian. Je m'inclus dans la réflexion et dans la prise de conscience, pour essayer de trouver les solutions afin de s'en sortir."

Désormais, il n'a plus qu'à espérer un sursaut d'orgueil de ses joueurs.

"J'espère que les joueurs ont envie de prendre une revanche", a insisté Rémi Garde. "Avec le staff nous faisons tout pour qu'ils prennent conscience et confiance, parce que c'est un groupe jeune, sur lequel il y a beaucoup d'attentes. Peut-être un peu trop."

"Il y en a eu beaucoup en début de saison avec la Ligue des Champions. Maintenant je pense qu'il faut redescendre le niveau d'exigence pour retomber dans une forme de confiance qui est indispensable avec les joueurs."

Selon Clément Grenier, blessé et absent lors du déplacement en Haute-Savoie, l'équipe peut tirer des deux premiers matches de la saison en Ligue 1 les enseignements pour apprendre à gagner de nouveau.

VRAIES-FAUSSES RECRUES

"Il faut retrouver un peu d'enthousiasme et de positif dans notre jeu comme nous avons su le faire contre Nice et Sochaux", a-t-il diagnostiqué en conférence de presse.

"C'était très bien dans le jeu, avec de l'agressivité devant le but et en défense. Notre bloc équipe était compact et solidaire donc à nous de retrouver cela."

Lors du premier match de l'après mercato, Lyon va pouvoir compter sur ses vraies-fausses recrues : Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand qui ont, malgré eux, animé le marché estival chez le septuple champion de France.

Jugés indésirables début juillet et contraints, notamment pour Bafétimbi Gomis, de s'entraîner seuls puis avec l'équipe réserve, ils ont finalement été réintégrés le 4 septembre dernier.

"Je ne veux pas dire qu'il ne s'est rien passé et que tout va bien", a reconnu Rémi Garde. "Maintenant nous sommes des adultes et je pense qu'au bout d'un moment il faut se remettre dans le droit chemin."

"Aujourd'hui, dieu merci, le mercato est terminé et nous sommes obligé de faire avec", a-t-il ajouté.

Gomis et Briand ont eu une petite quinzaine de jours pour reprendre le rythme du très haut niveau après un été passé à refaire leurs gammes en CFA, le quatrième échelon national, avec deux matches contre Raon-l'Etape et Vesoul.

Au plus haut niveau, Bafétimbi Gomis reste sur 30 minutes jouées avec les Bleus face à l'Uruguay le 5 juin dernier puis huit minutes face au Brésil, quatre jours plus tard.

Trois mois après, dans quel état sont ces joueurs ? "Bafé Gomis n'est pas si mal que cela", selon Rémi Garde. "Jimmy (Briand) non plus, loin de là, parce qu'ils ont toujours travaillé et n'ont pas subi de blessure depuis la reprise."

"Bafé et Jimmy sont content d'être revenus", a ajouté Clément Grenier. "Ils travaillent très bien, nous avons fait une grosse semaine d'entraînement et, comme je l'ai dit, ils ont été très performants."

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant