Ligue 1. Lyon sombre sur le terrain de Dijon (2-4)

le
0
Ligue 1. Lyon sombre sur le terrain de Dijon (2-4)
Ligue 1. Lyon sombre sur le terrain de Dijon (2-4)

Lyon est tombé à la surprise générale sur le terrain du promu dijonnais (4-2) qui ne comptait pourtant aucun point ni aucun but avant le coup d'envoi... Trop sûrs d'eux, trop prévisibles après la sortie de Lacazette (genou) et trop mauvais en défense, les Lyonnais doivent vite se remettre en question. Sans cette rigueur indispensable et absente ce samedi après-midi, ils ne réussiront rien de bon en L1 et surtout en Ligue des Champions.

"C'est une grosse grosse erreur de tactique et de jeu, confie aussitôt le président Aulas. C'est une période d'inquiétude après les deux premières journées qui s'étaient bien passées." " On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes, glisse le capitaine Gonalons. On payé cash nos erreurs."

Offensivement, il y a peut-être dix classes d'écart entre Lyon et Dijon. D'un coté, des attaquants ultra rapides et puissants (Lacazette, Fekir voire Corgnet), capables de perforer n'importe quelle arrière-garde de L1 à l'exception de celle du PSG. En face, des Dijonnais plus besogneux et jouant comme un promu : avec courage mais sans grand talent.

Et, pourtant, à la pause déjà, l'OL pouvait s'adresser deux reproches : n'avoir inscrit que deux buts sur sa dizaine d'occasions nettes par Tolisso (26e) et l'inévitable Lacazette (37e, son sixième en trois matchs). Mais surtout avoir réussi l'exploit d'en encaisser deux. Suffisance ? Absence d'automatismes ? Nkoulou avait été obligé de concéder un penalty transformé par Sammaritano (22e) sur une grossière perte de balle de Darder. Et Tavares a égalisé d'une tête plongeante sur un contre de Sammaritano (45e+1).

Nkoulou et Yanga-Mbiwa en grande difficulté

Ce constat agacant, agrémenté de la sortie sur blessure de Lacazette, touché au genou gauche, interrogeait forcément au moment de regagner les vestiaires. Mais les doutes ont continué de peser, autant que la chaleur sur la pelouse du stade Gaston-Gérard. Maîtres du ballon et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant