Ligue 1: Lyon-Sochaux, le choc des revenants

le
0
LYON-SOCHAUX, LE CHOC DES REVENANTS
LYON-SOCHAUX, LE CHOC DES REVENANTS

par André Assier

LYON (Reuters) - Chacun à sa manière et à son niveau, Lyon et Sochaux, qui se rencontrent samedi à Gerland pour la 29e journée de Ligue 1, sont des survivants.

L'Olympique Lyonnais est parvenu à surmonter l'élimination humiliante à Nicosie en Ligue des champions pour aligner trois succès consécutifs, deux en championnat et le dernier mercredi en quart de finale de la Coupe de France sur le terrain du Paris Saint-Germain (3-1).

De son côté, le FC Sochaux a su profiter du changement d'entraîneur au début du mois avec le départ de Mecha Bazdarevic. Les troupes d'Éric Hély, ancien coach de la réserve, restent sur deux succès, à Evian (3-2) et contre Nice (2-0).

Les deux clubs savent donc ce que le mot rebond signifie, même si une place européenne est loin d'être acquise pour les Lyonnais, cinquièmes, et si le club doubiste reste dans la zone rouge à la 19e place. Mais il n'a plus que deux points de retard sur le premier non relégable, Caen.

"Il n'y a pas si longtemps, personne ne croyait plus en nous, savoure le Lyonnais Michel Bastos. Et en dix jours, la situation s'est renversée. Beaucoup de gens désormais commencent à compter sur notre équipe."

"Nous, nous y avons toujours cru et nous allons continuer à travailler pour que cette saison soit très réussie, ajoute le Brésilien. Face à Paris, nous avons prouvé que nous avions les qualités nécessaires. Nous allons donc essayer d'aller au bout dans toutes les compétitions."

Lyon disputera le 14 avril face à Marseille au Stade de France la finale de la Coupe de la Ligue, juste après une demi-finale de Coupe de France à Ajaccio face au Gazélec qui peut légitimement lui offrir un autre prestation dans l'enceinte dyonisienne fin avril.

Chypre, c'est fini ? Bastos n'est pas loin de le penser. "C'était un coup très dur pour nous de perdre à Nicosie. Nous, les joueurs, nous avions à coeur de prouver que ce qui s'était passé était de notre faute. Nous nous devions de changer la situation", juge-t-il.

UN CALENDRIER AVANTAGEUX

Le rebond est significatif, face à des "gros bras" de la Ligue 1 comme Lille, le champion sortant battu 2-1, Saint-Etienne, un concurrent direct pour l'Europe maté sur son propre terrain (1-0), et le PSG, leader du championnat.

Lyon peut aussi tabler sur un calendrier de Ligue 1 avantageux qui lui propose quatre déplacements pour six matches à Gerland. Mais l'avant-centre Lisandro reste prudent.

"Les dix matches qu'il nous reste à jouer seront dix finales. Peu importe l'adversaire, nous avons déjà affronté des équipes soi-disant plus faibles et nos résultats ont été médiocres. Nous devons gagner de l'assurance et de la confiance pour décrocher une place sur le podium", estime l'Argentin.

Les Sochaliens débarquent quant à eux en terre rhodanienne avec une confiance qui revient peu à peu et tient, selon certains joueurs, à l'apport du nouveau patron technique, Eric Hély.

"Cet entraîneur nous donne confiance, connaît le caractère et la personnalité de chacun (Hély a dirigé tous les anciens jeunes devenus pros). Ca a fait un électrochoc dans la tête", avoue le milieu de terrain Loïc Poujol.

La métamorphose s'est traduite en attaque par cinq buts marqués lors des deux derniers matches.

"On est mieux entre nous sur le terrain, on court plus. Maintenant tout reste possible, il reste encore des matches et il va falloir prendre des points contre Lyon", note le défenseur Sébastien Corchia.

Parmi les artisans du renouveau, l'attaquant Édouard Butin, auteur de trois des cinq derniers buts, semble indispensable au dispositif d'Éric Hély qui l'a mis avant-centre plutôt qu'excentré, en soutien de la pointe.

Les Francs-Comtois sont toutefois conscients du renouveau constaté également chez leurs adversaires du jour. "Ce n'est plus le grand Lyon ? Ça reste un grand club. Il faudra rester concentrés", souligne Corchia.

Avec Dimitri Rahmelow à Sochaux, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant