Ligue 1: Lyon retrouve sa place sur le podium

le
0
LYON RENOUE AVEC LA VICTOIRE ET REMONTE SUR LE PODIUM
LYON RENOUE AVEC LA VICTOIRE ET REMONTE SUR LE PODIUM

PARIS (Reuters) - L'Olympique lyonnais a mis fin dimanche après-midi à une longue spirale de cinq matches sans victoire au détriment de Toulouse, battu 3-1 au stade de Gerland, et refait par la même occasion son apparition sur le podium de la Ligue 1.

Les joueurs de Rémi Garde, qui venaient de signer trois défaites de suite sans visiblement céder à la panique, ont une longueur de retard sur Marseille, deuxième, qui jouera dans la soirée à Lille en clôture de la 32e journée.

Ils laissent Saint-Etienne, tenu en échec par Valenciennes vendredi (0-0), et Nice, qui a battu Sochaux 3-0 en début d'après-midi, à deux points derrière eux.

Il devenait de plus en plus urgent de gagner pour les Lyonnais qui ont fait du retour en Ligue des champions - et donc du podium - la priorité absolue de leur saison après une année de purgatoire en Ligue Europa.

Pour ce faire, l'entraîneur lyonnais a décidé notamment d'aligner d'entrée le milieu de terrain Yoann Gourcuff, qui ne joue plus les titulaires que par intermittence.

En début de match, l'international français a servi Alexandre Lacazette, lequel a déboulé sur le côté gauche avant de centrer devant le but. Clément Grenier s'est alors jeté au deuxième poteau pour ouvrir le score (8e).

Mais les Lyonnais sont retombés dans leurs travers dans les minutes qui ont suivi. Daniel Braaten s'est faufilé dans la défense de l'OL et a offert une balle de but à Wissam Ben Yedder (28e, 1-1).

"BEAUCOUP DE PLAISIR"

En deuxième période, Lyon a définitivement fait la différence grâce à Bakary Koné (49e) puis Bafétimbi Gomis (63e), avant de lever le pied.

Chez eux, les Niçois ont vite pris l'ascendant sur une équipe de Sochaux qui vit dans l'angoisse de la relégation. Cette domination a payé en deuxième période, grâce à Mahamane Traoré (50e), Didier Digard (60e) et Dario Cvitanich (84e).

L'Argentin a profité d'une mauvaise relance de la défense sochalienne et de la position avancée du gardien Simon Pouplin pour inscrire son 14e but de la saison. Il a ainsi pu se consoler de son but refusé (25e) pour un hors-jeu inexistant.

Ce deuxième succès de suite, qui plus est avec la manière, permet aux Niçois de regonfler leur confiance à une semaine jour pour jour de leur rendez-vous avec le monstre parisien au Parc des Princes.

En attendant, ils totalisent 54 points à six matches de la fin de la saison et peuvent continuer à rêver de Ligue Europa voire de Ligue des champions.

"J'ai pris beaucoup de plaisir à voir évoluer l'équipe avec discipline (...). C'est un de nos matches les plus aboutis", s'est félicité en conférence de presse l'entraîneur Claude Puel, tout en confiant du bout des lèvres ses ambitions européennes.

Faute d'avoir réussi à bousculer l'OGC Nice, les Sochaliens se sont mis un peu plus en danger dans la perspective du maintien. Ils n'ont qu'une longueur d'avance sur le premier relégable, Nancy.

Simon Carraud avec Etienne Ballerini à Nice, édité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant