Ligue 1: Lyon resserre les rangs en temps de crise

le
0
LYON VA TENTER DE REPRENDRE LA MAIN FACE À TOULOUSE
LYON VA TENTER DE REPRENDRE LA MAIN FACE À TOULOUSE

par André Assier

LYON (Reuters) - L'Olympique lyonnais traverse une crise sévère en Ligue 1 mais cette semaine, plusieurs cadres du vestiaire ont pris les choses en main avant le prochain match des Gones programmé dimanche à Gerland contre Toulouse.

Le week-end dernier, l'OL est tombé du podium de la L1 pour la première fois de la saison en concédant une troisième défaite d'affilée en championnat, un accident statistique qui ne lui était plus arrivé depuis 1993.

Pour tenter de resserrer les liens d'un groupe à la dérive, Rémy Vercoutre, Clément Grenier et Maxime Gonalons ont organisé un repas mercredi soir pour regarder le quart de finale retour de la Ligue des champions entre le FC Barcelone et le PSG.

L'entraîneur de l'OL, Rémi Garde, a particulièrement apprécié l'initiative dans cette période troublée.

"Les joueurs se sont rassemblés cette semaine, je prends cela du bon côté. C'est une initiative de leur part et c'est intéressant", a estimé vendredi le technicien lyonnais à l'occasion d'une conférence de presse.

"Cela peut non pas ressouder le groupe mais recentrer tout le monde sur l'objectif de victoires pour atteindre la Ligue des champions. C'est la prise de conscience individuelle qui va faire élever le niveau du groupe", a-t-il ajouté.

Pour l'un des organisateurs de ce repas, Maxime Gonalons, l'essentiel est désormais de ne pas craquer dans la dernière ligne droite après avoir réalisé une excellente première partie de championnat.

"Nous sommes des professionnels. Les états d'âmes, nous devons les mettre de côté parce qu'aujourd'hui nous n'avons plus le choix. Il ne faut pas gâcher tout ce que l'on a fait de bien", a dit le capitaine lyonnais.

"Après on va regretter, on va pleurer et je n'ai vraiment pas envie de ça. Aujourd'hui, il n'y a pas de calcul à faire. Il faut que l'on montre beaucoup plus de choses dans l'état d'esprit parce que sans ça, on ne peut pas gagner les matches", a-t-il ajouté.

BISEVAC SUSPENDU, LOVREN FORFAIT

Pour Rémi Garde, il est par ailleurs nécessaire que certains de ses joueurs, qui pensent déjà à leur avenir dans un autre club, fassent le métier jusqu'au bout.

"Avant d'être ailleurs, ils sont bel et bien ici. C'est ce que je leur ai dit. Mais pour aller ailleurs, il faut montrer son niveau ici", a-t-il commencé par noter.

"Cela ne me gêne pas qu'ils aient des objectifs individuels pour aller ailleurs ensuite. Je ne peux pas les empêcher de penser à d'autres horizons car ils l'entendent", a-t-il poursuivi.

"Mais pour aller ailleurs, il faut se montrer sur son meilleur jour. Ce qui m'intéresse, c'est qu'ils soient à la hauteur de leur talent sur leur terrain, quelque chose qu'ils faisaient il n'y a pas si longtemps."

Pour la réception de Toulouse, l'OL sera privé de deux de ses défenseurs centraux: Milan Bisevac, suspendu, et Dejan Lovren, qui s'est donné une entorse cette semaine en chutant d'une marche dans son escalier.

"Il est forfait pour ce match. Il trottine un peu mais ne sera pas de ce match", a prévenu Rémi Garde, qui n'a d'ailleurs pas trop apprécié que son joueur répande récemment ses états-d'âme dans la presse croate.

"Il est possible qu'il soit sanctionné car il a contrevenu au règlement intérieur dont un article fait référence à ce genre de faits. Ce sont les dirigeants du club qui sont maîtres du dossier. Mais il n'a pas le droit de dire que je ne lui fais pas confiance", a-t-il asséné.

"C'est une erreur de jeunesse plus qu'un malaise profond", a-t-il toutefois concédé.

(Edité par Olivier Guillemain)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant