Ligue 1: Lyon pour vivre heureux veut vivre caché

le
0
LYON À L'OMBRE DU DUO MARSEILLE-PARIS
LYON À L'OMBRE DU DUO MARSEILLE-PARIS

par André Assier

LYON (Reuters) - Caché à l'ombre du duo Marseille-Paris, l'Olympique Lyonnais espère marquer son territoire face à Brest, dimanche, avant d'entamer une série de rencontres à l'extérieur avec tous les ténors du championnat d'ici Noël.

Habitué au podium depuis mai 1999 et à la Ligue des champions depuis septembre 2000, Lyon a entamé 2012 dans un anonymat certain avec notamment des sorties européennes dans la "petite" Europa League.

"Logiquement, Paris attire les lumières et est vu comme le favori. Marseille dégage de son côté une sérénité au fil des performances et s'installe en haut du classement", déclare Rémi Garde, l'entraîneur de l'OL.

"Et vous ?

- Nous faisons simplement le meilleur à chaque instant".

Le sourire qui accompagne ces mots vaut début d'aveu que le septuple champion de France (2002-2008) n'a pas abdiqué.

"Nous avons de l'ambition sans nous enflammer", déclare Rémy Vercoutre, désormais gardien n°1.

"Est-ce plus reposant que d'être chassé comme par le passé ? Je préférais quand même être chassé. Et si je me souviens bien, nous n'avons pas souvent été rattrapés..."

Ce brin de nostalgie balayé, le "dernier des Mohicans" dans un groupe déserté par ses cadres historiques (Cris, Kallström, Lloris) depuis cet été vit plutôt bien cette entame de saison.

"Vivre dans l'ombre du PSG et de l'OM, (...) cela nous convient dans l'ensemble", dit-il, "mais, nous sommes à l'OL et OL veut dire ambition."

Cette ambition va pouvoir s'exprimer d'ici Noël pour un OL qui est actuellement troisième de la Ligue 1 à quatre points du premier, Marseille et un du PSG.

"Nous avons été plutôt conquérants depuis le début de la saison", constate Rémi Garde. "Nous regrettons cette fausse note face à Bordeaux (défaite 0-2). Du point de vue comptable, nous sommes dans les clous et dans les places qui nous intéressent pour la fin de saison."

De fait, avec une seule défaite en 11 matches officiels, Lyon rend une copie plutôt propre alors qu'avec les départs de cadres le pire s'annonçait entre Rhône et Saône.

"C'est cohérent. Nous avons été crédibles. Nous ne savions pas trop comment cela allait se passer. Ce début de saison, nous l'avons fait tous ensemble, c'est notre force", note Garde.

Résultat, alors que se présentent de rudes confrontations toutes à l'extérieur - Marseille, Paris, Toulouse, St Etienne en Ligue 1, Bilbao et Prague en Europa League - Lyon s'avance avec une certaine assurance.

"Nous avons engrangé de la confiance", juge Rémi Garde. "Nous pourrons aborder ainsi les matches qui viennent, à priori plus compliqués, avec plus de sérénité. Cela nous donne un entrain, un état d'esprit positif. Ce prochain marathon va être très important."

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant