Ligue 1, Lyon-Marseille (1-1) : un nul qui n'arrange personne

le , mis à jour à 23:55
0

Rythmé et engagé, l’Olympico a débouché sur un nul (1-1) qui laisse les deux équipes à neuf points de la 2e place, occupée par Monaco, et synonyme de Ligue des champions.

Un choc mais aussi un tournant. Relégués loin derrière Monaco, deuxième de Ligue 1, Lyonnais et Marseillais, très décevants depuis le début de la saison, devaient absolument s’imposer hier soir au Parc OL. Sous peine de sérieusement revoir leurs ambitions initiales à la baisse…

Bruno Genesio, l’entraîneur de l’OL, donne le ton. Avec Grenier et Darder en relayeurs, Lyon veut prendre le jeu à son compte. L’OL a le ballon mais manque cruellement d’imagination. L’OM, malgré le forfait à la dernière minute de Lassana Diarra (NDLR, pour une douleur aux adducteurs) ne s’affole pas. Redoutables en contre, les Phocéens se procurent les meilleures occasions en première période. Nkoulou voit sa tête repoussée sur la ligne par Darder (6e), Nkoudou bute sur Lopes (17e) puis Batshuayi trouve le poteau (26e).

Un grand Mandanda repousse l’échéance

Plus incisifs après la pause, plus tranchants dans les duels, les Lyonnais vont pourtant être cueillis à froid dans un temps fort par une superbe action marseillaise. Après une belle remise de Batshuayi, Cabella trompe Lopes (0-1, 64e). Longtemps, très longtemps, Mandanda repousse en effet les tentatives lyonnaises. Devant Ghezzal, d’abord (35e), puis devant Darder (58e) et surtout devant Valbuena (63e). Mais le gardien international cède finalement devant Tolisso. Le jeune milieu de terrain, critiqué après un ballon perdu fatal lors du derby perdu par l’OL chez les Verts il y a une semaine (1-0), reprend parfaitement un coup franc de Valbuena (1-1, 78e). Un coup franc obtenu après une faute de main imaginaire de Manquillo. Une égalisation toutefois méritée pour l’OL, plus entreprenant et beaucoup plus dangereux en deuxième mi-temps. Mandanda, encore lui, sauve l’OM sur une nouvelle frappe de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant