Ligue 1: Lyon chute et laisse sa place de dauphin à l'OM

le
0
LYON CHUTE À DOMICILE
LYON CHUTE À DOMICILE

PARIS (Reuters) - L'Olympique de Marseille a passé un dimanche radieux en allant signer une probante victoire sur la pelouse de Nice (1-0) et en prenant la deuxième place de la Ligue 1 à Lyon, qui a chuté à domicile face à Sochaux en jouant de malchance (2-1).

A huit matches de la fin du championnat, l'OM compte désormais 54 points, soit un de plus que l'OL et sept de moins que le PSG, vainqueur de Montpellier vendredi en match d'ouverture de cette 30e journée (1-0).

Dans l'autre match disputé dimanche, Lille a tout comme l'OM réalisé une excellente opération en allant s'imposer sur la pelouse de Brest (2-1). Les Nordistes sont cinquièmes, à un point de Saint-Etienne, quatrième avec 50 unités.

A Nice, privé de ses supporters, l'OM a ouvert le score très tôt sur un corner de Mathieu Valbuena repris de la tête par André-Pierre Gignac.

L'attaquant marseillais a ensuite laissé passer deux grosses occasions d'aggraver la marque à la demi-heure de jeu alors que Nice venait juste de manquer une balle d'égalisation sur un coup franc d'Eric Bauthéac, dévié sur le poteau par Rod Fanni (25e).

"On savait que ça allait être un match très compliqué. Il fallait tenir. Sur la première mi-temps, peut-être qu'on aurait mérité le 2-0", a dit Elie Baup, l'entraîneur de Marseille, sur beIN Sport.

Nice a poussé en seconde période mais a rarement mis Steve Mandanda en danger, si ce n'est sur une frappe puissante de Camel Meriem (48e) et un coup franc de Dider Digard dévié in extremis en corner (77e).

Si l'OM conforte ainsi sa place sur le podium, Baup se veut prudent. "Il reste huit matches, ce sera un combat jusqu'au bout. Il faudra continuer à se battre", a-t-il prévenu.

"IL VA FALLOIR QU'ON S'ACCROCHE"

Lyon, lui, a tangué, beaucoup gâché et joué de malchance.

En première période, l'OL a affiché une domination en trompe-l'oeil avec une possession de balle largement à son avantage, une dizaine de tirs à mettre son actif mais aucune occasion véritablement dangereuse.

Et à la 26e minute, c'est bien Sochaux qui a failli ouvrir le score par l'intermédiaire de Giovanni Sio, dont la tête fut détournée in extremis par Rémy Vercoutre sur le poteau.

Juste avant la pause, une faute sur Clément Grenier dans la surface de la réparation aurait pu permettre aux Lyonnais de bénéficier d'un penalty mais l'arbitre de la rencontre ne leur a pas accordé cette faveur, pourtant méritée.

Au retour des vestiaires, l'OL s'est fait cueillir à froid par une nouvelle tête de Sio, cette fois-ci dedans, à la suite d'un corner tiré par Ryad Boudebouz (50e).

Résolus à ne pas perdre, les hommes de Rémi Garde sont finalement revenus grâce à un penalty transformé par Bafétimbi Gomis (68e) à la suite d'une faute sur Alexandre Lacazette qui une poignée de secondes plus tôt, venait de trouver la barre transversale.

En fin de match, Lyon a poussé pour inscrire le but de la victoire mais Lisandro a trouvé le poteau une nouvelle fois, un symbole à l'image de la soirée de l'OL, gâchée.

Et c'est à deux minutes de la fin du temps réglementaire que Sochaux a douché le public lyonnais quand, sur un contre, Sio a troqué son costume de buteur pour celui de passeur pour Cédric Bakambu (88e).

Dans le temps additionnel, Clément Grenier a touché une dernière fois la barre transversale.

"On était conquérant. Malheureusement, ce soir, les montants n'étaient pas avec nous. C'est dommage car on a fait les efforts et on n'est pas récompensé", a regretté au micro de Canal plus le capitaine de l'OL Maxime Gonalons. "Il va falloir qu'on s'accroche. On va se remettre au boulot et garder le moral."

"ÇA FAIT DU BIEN DE REMONTER AU CLASSEMENT"

A Brest, le stade Francis-Le Blé a bien cru qu'il allait assister à la première victoire à domicile de son équipe depuis neuf matches.

Dès la dixième minute de jeu, Florian Raspentino a ouvert le score pour les Bretons d'un plat du pied assuré à la réception d'un centre de Benoît Lesoimier.

Les Lillois ont riposté à peine sept minutes plus tard sur un corner tiré côté gauche. Et c'est après une première tête manquée d'Aurélien Chedjou que Salomon Kalou est venu placer la sienne pour inscrire son sixième but de la saison.

A partir de cette égalisation, le Losc a pris le jeu à son compte et a logiquement vu ses efforts récompensés en fin de partie par un but de l'ancien Brestois Nolan Roux (78e), idéalement lancé dans la profondeur par Benoît Pedretti.

"Je suis content d'avoir marqué même si ça fait perdre mon ancienne équipe", a dit le buteur, dont les anciens coéquipiers sont tombés au 18e rang. "Mais c'est une belle soirée pour nous. On ne voulait pas rater cette occasion et ça fait du bien de remonter au classement."

Chrystel Boulet-Euchin et Olivier Guillemain, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant