Ligue 1: Lyon a manqué le coche

le
0

par André Assier

PARIS (Reuters) - Tout près de son objectif d'être sur le podium à la trêve, l'Olympique lyonnais a perdu mercredi l'occasion d'afficher nettement sa prétention à un nouveau titre de champion de France.

Pour n'avoir pas su saisir sa chance à Valenciennes (1-0), Lyon a laissé le Paris Saint-Germain prendre la tête de la Ligue 1, Montpellier décrocher la deuxième place malgré une défaite et Lille conserver son troisième rang en dépit d'un match nul.

Avec un mois de décembre mené à un rythme d'enfer, Lyon avait pourtant multiplié les rendez-vous réussis, effaçant une mauvaise série de cinq défaites en huit matches.

Avant le coup d'envoi de la 19e journée, l'OL était en mesure de s'emparer sur le fil du titre honorifique de champion d'automne mais, 90 minutes plus tard, la réalité fut tout autre.

"Nous sommes déçus. Nous avons raté une occasion de revenir au classement", a reconnu Jérémy Pied.

"Marquer des buts ça se mérite et aujourd'hui, nous ne l'avons pas mérité. Nous avons fait une première mi-temps indigne de notre niveau", a constaté son coéquipier Jimmy Briand.

Mais au sortir de cette défaite concédée dans le Nord, le plus sévère des Lyonnais fut l'entraîneur, Rémi Garde.

"Nous avons brisé notre bonne dynamique, un peu de manière surprenante pendant les 45 premières minutes. Cela a été assez dur à supporter depuis le banc de touche (...) Les vacances arrivent sur une fausse note", a-t-il déclaré à l'issue de la rencontre.

Avec 35 points en 19 journées, l'OL fait mieux que l'an passé à la même époque (31) mais la cadence imposée en tête, notamment par le PSG, laisse aux Lyonnais moins de marge pour la deuxième partie de saison.

CISSOKHO SUR LE DÉPART ?

Malgré l'échec de Valenciennes, Jérémy Pied insiste sur le bon côté de cette fin d'année.

"Nous sommes à l'affût, qualifiés en Ligue des champions, en Coupe de la Ligue. Nous avons fait de grosses performances donc nous allons quand même rester positifs", estime-t-il.

Lyon reprendra la saison le 1er janvier par un stage d'une semaine en Corse à Porto-Vecchio, avant d'ouvrir l'année 2012 sur deux tours de Coupe. Le premier rendez-vous est fixé au dimanche 8 janvier face à Lyon-La Duchère en 32e de finale de Coupe de France avant l'affiche des quarts de finale de la Coupe de la Ligue, le 11 janvier face à Lille, toujours à Gerland.

L'OL ne devrait pas vivre un mercato agité. Aucune recrue ne devrait étoffer un effectif où la promotion interne des jeunes du centre de formation est privilégiée depuis l'été, dans le cadre d'une politique d'assainissement des comptes.

En revanche, dans le sens inverse, Aly Cissokho semble être partant. Le président de l'OL le confirme.

"Aly avait fait le forcing pour partir au mercato d'été. Nous avons besoin d'optimiser la masse salariale, en janvier ou en juin, il y a un certain nombre d'hypothèses envisageables", estime Jean-Michel Aulas.

"Nous allons interroger Aly (...) Nous en discuterons au moment voulu. Il y a d'autres possibilités, d'autres joueurs demandaient à partir en juin dernier", a-t-il ajouté.

En revanche, le cas de Yoann Gourcuff semble moins sujet à la discussion. "Il n'a pas demandé à partir, il a une bonne marge de progression", a souligné Jean-Michel Aulas.

Edité par Olivier Guillemain et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant