Ligue 1: Lyon à la relance

le
0

par André Assier

LYON (Reuters) - En panne de résultats et de confiance, l'Olympique Lyonnais va tenter dimanche de se relancer sur la pelouse d'Auxerre où il a des fantômes à chasser depuis sa lourde défaite 4-0 la saison dernière.

Jamais en effet, jusqu'à ce 11 mai 2011 lors de la 35e journée du précédent championnat, l'OL n'avait subi telle déroute, si ce n'est en mai 2006 à Lille (4-0 déjà) alors que Lyon était déjà assuré du titre et totalement démobilisé.

Les Lyonnais ont encore en tête ce scénario qui symbolisait une fin de saison difficile, qui s'acheva tout de même sur le podium.

"C'est vrai que cela avait été particulièrement compliqué et difficile", avoue Rémi Garde, qui n'était pas encore entraîneur de l'OL mais qui s'en souvient bien.

Le technicien lyonnais est agacé après la défaite face à Rennes (2-1) et déçu du nul qui élimine presque l'OL de la course aux huitièmes de finales de la Ligue des champions face à l'Ajax et le dit.

"J'avais déjà durci mon discours avant le match de l'Ajax. Dans la période dans laquelle on est, il y a des conclusions à tirer et des choses à dire. Quel est le ton sur lequel je l'ai fait ? Cela appartient au vestiaire", a-t-il déclaré.

Lyon est effectivement à l'arrêt depuis quelques temps en Ligue 1 dont il est désormais 5e du classement et l'entraîneur lyonnais a situé le mal.

"Avec le recul, la double confrontation et la double défaite (4-0 à Madrid, 2-0 à Gerland) face au Real Madrid a fait beaucoup de mal", avoue Rémi Garde.

"AGIR AVANT DE RÉAGIR"

Ces deux matches ont non seulement sonné le glas des espoirs lyonnais dans le groupe D de la Ligue des champions - la différence de but issue de cette double confrontation condamne à elle seule l'OL - mais ont démontré sur le terrain que l'OL avait changé de statut sur la scène européenne.

Le mal est désormais profond car dans le même laps de temps, Lyon enchaîne les défaites à l'extérieur (quatre, série en cours) et les contre-temps en général puisque sur les huit derniers matches, le septuple champion de France en a perdu cinq.

"J'attends beaucoup de ce match. Une réaction, mais surtout d'agir avant de réagir. Cette équipe l'a déjà fait", assène Remi Garde. "J'attends beaucoup du collectif. J'attends de la solidarité, de l'union. Il y avait des analyses à tirer de ce qui s'est passé. J'essaie de les retranscrire aux joueurs."

Lisandro Lopez a déjà reçu le message 5 sur 5.

"Faut-il gagner? Mais oui, bien sûr. Nous devons gagner. C'est toujours magnifique de gagner. Nous en avons besoin pour améliorer notre classement voire le maintenir, pour la confiance du groupe qui est un peu moins bien", prévient l'Argentin de retour après deux mois d'inactivité sur blessure.

"Logiquement, il est plus facile de revenir quand une équipe tourne bien. Le plus important est que je sois revenu. J'ai envie de jouer. Quant à la situation de l'équipe, franchement, ce n'est pas si catastrophique. Il ne faut pas rendre les choses plus négatives", a-t-il ajouté, reconnaissant cependant que l'OL va "moins bien".

Pour cette rencontre et pour la première fois depuis longtemps, si ce n'est Jérémy Pied, qui va jouer en CFA, et Rémy Vercoutre, touché pied, Rémi Garde disposera de l'ensemble de son groupe.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Benjamin Massot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant