Ligue 1: Lyon à l'orée d'une semaine décisive

le
0

par André Assier

LYON (Reuters) - Face à sa bête noire, le Stade Rennais, l'Olympique Lyonnais entame vendredi en Ligue 1 un cycle qui conditionnera pour beaucoup sa deuxième partie de saison.

Après quatre défaites en autant de déplacements, en difficulté en Ligue des champions à la suite de sa double confrontation avec le Real Madrid, l'OL, de retour à Gerland pour la 14e journée de L1, va pouvoir tester sa capacité à rebondir.

Les hommes de Rémi Garde, quatrièmes de L1 à sept points du PSG, recevront également l'Ajax Amsterdam la semaine prochaine et deux victoires leur permettraient d'envisager la suite des événements plus sereinement.

"Oui, ce sont des matches décisifs", reconnaît le milieu brésilien Ederson.

Lyon, qui n'a plus battu Rennes depuis janvier 2005, reste sur une défaite et cinq nuls consécutifs face au club breton.

Si l'OL peine à l'extérieur, il se montre très solide à la maison, où il est invaincu depuis 21 matches de L1.

"La confiance est toujours là. On sait que l'on peut compter sur notre public", assure Ederson.

"Le match perdu face au Real a été difficile surtout en première période, après cela a été mieux. Cette défaite n'a pas affecté la confiance. Cette saison, on est sur une dynamique à domicile."

LISANDRO DE RETOUR

Lyon pourra compter aussi sur le retour d'une partie des blessés qui ont fait défaut en octobre, notamment Clément Grenier et Lisandro Lopez, touché à une cheville depuis le 27 août.

"On ne peut que se féliciter de cela. Lisandro, c'est le chef d'orchestre de l'équipe. Il ne parle pas beaucoup mais il sait toujours trouver les mots justes", dit Maxime Gonalons.

"On attaque le dernier bloc de huit matches avant la trêve", explique Rémi Garde.

"Rennes est une équipe performante à l'extérieur avec des problèmes à domicile. Elle a un parcours opposé au nôtre. On s'attend à un match compliqué avec notamment la vitesse et l'explosivité de ses attaquants."

Après quatre matches sans victoire et un dernier nul décevant à domicile face à Valenciennes (1-1), le Stade Rennais, cinquième à un point de son adversaire du jour, aura à coeur de se refaire une santé à Lyon pour rester en contact avec le groupe de tête.

"L'an dernier on a fait un match nul chez eux (1-1) et je crois qu'on a la possibilité de faire mieux cette année car on travaille bien et on a un bon groupe", espère Georges Mandjeck qui devrait remplacer Kader Mangane, blessé, en défense centrale.

Yann Mvila étant incertain en raison d'une contracture aux cervicales à la suite d'une mauvaise chute lors du match France-Belgique, Frédéric Antonnetti, entraîneur du club breton, pourra compter sur son meneur de jeu Julien Féret, requinqué après la trêve internationale, et l'homme fort du moment en attaque, Jirès Kembo.

Avec Pierre-Henri Allain à Rennes, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant