Ligue 1: Lucas comprend la colère de Carlo Ancelotti

le
0

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Le milieu de terrain brésilien du PSG Lucas a expliqué vendredi comprendre la colère de son entraîneur Carlo Ancelotti, deux jours après l'élimination sans gloire du club de la capitale en quart de finale de la Coupe de France.

En tête du championnat avec neuf points d'avance sur son dauphin à six journées de la fin, le PSG était encore en passe, en début de semaine, de réaliser le premier doublé de sa jeune histoire.

Mais mercredi, au Parc des Sports d'Annecy (Haute-Savoie), les rêves parisiens se sont fracassés à l'issue d'une séance de tirs au but sur une équipe d'Evian-Thonon-Gaillard qui semblait avoir bien plus envie de ce trophée (1-1, 4 tab à 1).

"Bien évidemment, nous sommes très tristes. On est déçu car on voulait gagner. L'équipe était prête mais malheureusement, nous avons été éliminés. C'était un rendez-vous compliqué", a regretté Lucas à l'occasion d'une conférence de presse.

"Tout le monde veut gagner contre le Paris Saint-Germain, ce qui rend les choses plus difficiles", a-t-il ajouté en faisant référence, notamment, à la prestation des Hauts-Savoyards.

Prié de dire si l'élimination une semaine plus tôt des quarts de finale de la Ligue des champions par le FC Barcelone avait cassé la bonne dynamique du PSG de ces dernières semaines, Lucas a réfuté cette hypothèse.

"Nous avons réalisé deux grands matches face à Barcelone. Je pense qu'on a fait preuve de talent et qu'on aurait même mérité la qualification. Nous sommes fiers de ce que nous avons montré. On a été éliminé par une immense équipe. Cela a décuplé notre motivation pour le championnat", a-t-il commencé par dire.

"CELA ME MANQUE DE NE PAS AVOIR ENCORE MARQUÉ"

Arrivé en janvier en provenance de son Brésil natal, le milieu de terrain offensif de 20 ans a par la suite expliqué que son adaptation se passait plutôt bien, même s'il regrettait de n'avoir toujours pas inscrit le moindre but depuis son arrivée.

"Je suis très heureux d'être ici, de faire partie de cette équipe. Je me sens très bien à Paris, l'équipe et la ville sont merveilleuses. Mon adaptation a été plus rapide que prévue. Le plus important pour moi est de jouer, d'aider l'équipe, et d'être champion", a-t-il expliqué.

"Après, bien sûr que cela me manque de ne pas avoir encore marqué. Tout joueur de football aime marquer des buts. Mais le plus important reste le jeu, l'équipe, le groupe et le projet. Je me concentre, donne le maximum, et m'investis. Je pense donc que ce but viendra naturellement", a-t-il ajouté.

Arrivé avec au-dessus de sa tête un transfert estimé à 45 millions d'euros, le Brésilien de 20 ans a dit ne ressentir aucune pression sur ses épaules par rapport à cette somme et aux attentes placées autour de lui.

"L'argent, ce n'est pas très important pour moi. On a beaucoup parlé du prix de mon transfert parce qu'au Brésil comme en France ce sont des montants très élevés et rarement atteints", a-t-il souligné.

"Je vois plutôt cela comme la reconnaissance de mon travail. Mon principal objectif est de bien jouer avec le PSG, de contribuer au succès de l'équipe et d'être champion. Cela fait longtemps que le PSG ne l'a pas été. Je veux entrer dans l'histoire du club."

Absent contre Evian en raison de douleurs aux côtes, Lucas espère faire son retour dans le groupe parisien dès dimanche, pour la réception de Nice au Parc des Princes.

Edité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant