Ligue 1: Lisandro Lopez frustre Lille

le
0
LISANDRO LOPEZ PERMET À L?OL D?ARRARCHER LE NUL 1-1 À LILLE
LISANDRO LOPEZ PERMET À L?OL D?ARRARCHER LE NUL 1-1 À LILLE

PARIS (Reuters) - Longtemps sous le joug de Lille, l'Olympique lyonnais a attendu dimanche soir une inspiration de Lisandro Lopez pour arracher le match nul (1-1) dans le Nord, qui permet à l'OL de préserver son invincibilité au soir de la sixième journée de Ligue 1.

A dix minutes de la fin du temps réglementaire, l'attaquant argentin laissé libre des ses mouvements par la défense lilloise a joué le rôle de détonateur en décochant une frappe puissante à une vingtaine de mètres des buts de Mickaël Landreau.

Cet éclair a effacé d'un coup l'avantage obtenu par Nolan Roux sur lequel les Lillois capitalisaient depuis la 7e minute. Un succès leur aurait permis de faire un peu oublier la déroute inattendue en Ligue des champions mercredi contre Borisov (3-1).

Sans compter qu'ils n'ont plus gagné le moindre match de championnat depuis la première journée, le 11 août. Depuis, ils ont réalisé une série peu glorieuse de quatre matches nuls et une défaite et figurent à la 12e place.

Pas de quoi ébranler, pour l'heure, l'optimisme de l'entraîneur Rudi Garcia qui a affiché après le match sa satisfaction devant la prestation de ses joueurs. "Honnêtement, si on continue à jouer comme ça, on va gagner beaucoup de matches", a-t-il dit sur Canal+.

A l'inverse, les Lyonnais restent sur la lancée d'un début de saison réussi, tant dans l'Hexagone que sur le continent. En Ligue 1, ils sont deuxièmes, à quatre points de l'Olympique de Marseille qui réalise un démarrage historique.

Et ils ont battu jeudi le Sparta Prague pour la première journée de Ligue Europa (2-1).

LILLE A GÂCHÉ

A l'image de Marseille, l'OL a prouvé dimanche soir dans le Nord qu'il pouvait tenir sans flamber voire sans occasions franches, mais avec d'autres qualités, comme une ténacité à toute preuve.

L'entraîneur Rémi Garde lui-même a fait amende honorable au dès le coup de sifflet final. "Le contenu de la première mi-temps n'était pas bon. On avait les jambes lourdes (...) Le groupe montre beaucoup de solidarité de cohésion."

En face, les Lillois ont joué comme ils savent le faire, avec des passes à répétition et des lancements dans le dos de la défense. La stratégie a payé à la 7e minute, lorsque Mathieu Debuchy -hors-jeu au départ de l'action- a centré depuis la droite vers le jeune Ryan Mendes dont la frappe ratée a profité à Nolan Roux.

Mais, comme souvent, la machinerie lilloise a un peu tourné à vide. Les occasions franches n'ont pas été si nombreuses et Lille a manqué de tranchant sur ces quelques opportunités.

Il a aussi buté sur Rémy Vercoutre, notamment sur une talonnade de Dimitri Payet devant Mickaël Landreau à la 57e minute. Sans succès.

"On n'a pas su tuer le match quand il le fallait. Quand on a des joueurs comme Licha (Lisandro Lopez, ndlr) en face, il ne leur en faut pas beaucoup", a résumé Payet.

Simon Carraud, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant